Mexico City, Mexique – 9 mars 2009

Sanofi-aventis investit 100 millions € pour construire une usine de vaccin grippal saisonnier et pandémique au Mexique.

Contrat signé à Mexico à l’occasion de la Visite d’État du Président Nicolas Sarkozy

Sanofi-aventis (EURONEXT : SAN et NYSE : SNY) annonce aujourd’hui la signature d’un contrat avec les autorités mexicaines, pour la construction d’une usine de production de vaccin contre la grippe, représentant un investissement de 100 millions d’euros.

L’annonce a été faite au cours d’une cérémonie en présence de MM. Felipe Calderon, Président du Mexique et Nicolas Sarkozy, Président de la République Française, en visite officielle au Mexique.

Cette usine sera construite et exploitée par Sanofi pasteur, la division vaccins du Groupe Sanofi-aventis, représenté par Chris Viehbacher, directeur général de Sanofi-aventis .

«Avec la construction de cette usine, Sanofi-aventis est fier de contribuer au renforcement des infrastructures de santé du Mexique et tient à souligner l’engagement exemplaire envers la santé publique de ce pays, à travers son programme de vaccination contre la grippe et de préparation à la pandémie», a déclaré Chris Viehbacher.

«Cet investissement démontre l’engagement local de Sanofi-aventis pour la santé mondiale.

Cette usine constituera un atout de santé publique, pour les Mexicains ainsi que pour l’Amérique Latine, dans le cadre de la préparation à la pandémie grippale.»

Le contrat a été signé par les représentants respectifs de Birmex (Laboratorio de Biológicos y Reactivos de Mexico) et de sanofi-aventis, en présence du Dr. José Ángel Córdova Villalobos, Ministre de la Santé du Mexique.

Selon les termes du contrat, Sanofi pasteur produira le vaccin contre la grippe en collaboration avec Birmex, producteur national mexicain de vaccins.

Ce dernier réalisera certaines étapes de la production et sera responsable de la distribution des vaccins contre la grippe sur les marchés publics au Mexique.

Sanofi pasteur prévoit de débuter la construction de cette usine de production de vaccin dans quelques semaines.

Son but est de produire jusqu’à 25 millions de doses annuelles de vaccin contre la grippe saisonnière pour le marché mexicain d’ici à quatre ans.

Cette nouvelle usine de vaccin contre la grippe sera construite à Ocoyoacac, où Sanofi-aventis a déjà une activité industrielle.

La nouvelle usine de Sanofi pasteur au Mexique sera construite selon les standards permettant à Sanofi pasteur de basculer aisément de la production de vaccin contre la grippe saisonnière à celle de vaccin contre la grippe pandémique, dans l’éventualité où une pandémie de grippe humaine vienne à être déclarée et une fois la souche de virus grippal pandémique identifiée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). 

Pdf: le communiqué de presse du 9 mars 2009 (2)

Ils se préparaient pour une éventuelle pandémie?

Une plandémie?

Remarque, voici ce que l’on peut lire sur le cite de Sanofi-aventis:

«Les communiqués et dossiers de presse sont destinés aux journalistes, aux investisseurs et aux actionnaires.»

Leur cite:  ICI

“A noter que la société Baxter pharma fut dirigée par Fr. Carlucci, l’un des fondateurs du fond d’investissement Carlyle ; par ailleurs son ami de toujours est l’ancien secrétaire d’état à la défense Mr Rumsfeld dont personne n’ignore les liens avec la société Gilead, propriétaire du brevet intellectuel du TAMIFLU..”

[- Grippe porcine panique-peur: Bourse Bonanza pour les entreprises de biotechnologie ‘politiquement connectées]

BELLACIAO – La grippe A H1N1: arme biologique ou erreur de manipulation?

9 mars 2009 – Sanofi-aventis investit 100 millions € pour construire une usine de vaccin grippal saisonnier et pandémique au Mexique.

Contrat signé à Mexico à l’occasion de la Visite d’État du Président Nicolas Sarkozy

Mars avril 2009 – Les laboratoires Novavax étaient en train de développer un vaccin génétique contre la grippe H1N1 lorsque la pandémie éclate.

25 mars / 14 avril 2009 – Novavax publie une étude en collaboration avec les CDC sur le premier vaccin contre une grippe pandémique H1N1 de 1918.

Novavax en proie à de graves difficultés financières voit son action augmenter de 529% depuis avril avec l’annonce d’un vaccin contre la grippe H1N1.

Avril 2009 – Début de l’épidémie de grippe.

De nombreux cas de grippe H1N1 n’ont aucun rapport avec le Mexique et encore moins avec le porc. On signale des cas aux États Unis en même temps qu’au Mexique.

9 avril 2009 – Le premier cas mortel de la grippe porcine est celui d’Adela Maria Gutierrez Cruz, une femme de 38 ans, admise le 9 avril pour une pneumonie à l’Hôpital général d’Oaxaca, dans le sud-est du pays.

Le 13 avril, “la patiente est décédée après une complication diabétique, mais comme son cas était tout à fait particulier nous avons demandé des examens au laboratoire qui a détecté un virus distinct de celui de la grippe saisonnière.”

C’est seulement le 23 avril que les médecins d’Oaxaca ont appris qu’il s’agissait d’un nouveau virus, quand les laboratoires des États-Unis et du Canada l’ont détecté.

Le mari d’Adela refuse de parler aux médias.

“Le ministère de la Santé a sa version, allez lui demander”

Avril 2009 – Dans de nombreux cas, à la fois au Mexique, aux États-Unis et à travers le monde, les données officielles concernant la morbidité et la mortalité n’étaient pas fermement corroborées par des tests en laboratoire du virus H1N1. Un grand nombre de prétendus cas enregistrés résultaient de manipulation de données.

Les données mexicaines utilisées par l’OMS pour justifier la pandémie de phase 5 se rapportaient à des cas d’influenza commune plutôt qu’à des cas confirmés d’influenza H1N1.

Selon des sources officielles, sur les 159 décès dus à l’infection H1N1 signalés avant la décision de l’OMS le 28 avril, seulement 7 avaient été corroborés par des tests en laboratoire.

[Suite …]

Sanofi offre à l’OMS 100 millions de vaccins anti-grippe A (H1N1) … pour les pays en voie de développement.


Mises à jour

Autres lectures ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.