Un article, du 7 sept. 2009,

Mise à jour le 04 juillet 2020.

Un virus de singe, le SV40 dans un vaccin?

Au cours d’une interview de 1986 (qui n’a jamais été ‘diffusée en masse’), le Docteur Maurice Hilleman a reconnu qu’il a importé des singes contaminés par un virus, le SV40, en Amérique.

Hilleman admet aussi que l’importation et propagation du virus du sida s’est fait de la même manière.

Il est considéré comme le plus grand spécialiste mondial en matière de vaccins.

Ces recherches portaient sur un vaccin, au sein de la Société Pharmaceutique Merck.

Vidéo sous-titrée en français [des passages sont inaudibles].

Or, les interviewers se moquent carrément de ses révélations.

Est ce le dénigrement volontaire d’une information?

Ceci n’est pas une théorie du complot.

Ce sont les mots d’un grand scientifique de Merck.

Probablement, qu’il n’aurait jamais pensé que son enregistrement serait largement écouté sur Internet (bien plus tard). 

Et que cela resterait un secret pour toujours. 

Lorsqu’on lui a demandé, pourquoi cela n’a pas été communiqué à la presse.

Il a répondu:

“Évidemment, vous ne sortez pas cela, c’est une affaire scientifique au sein de la communauté scientifique.”

LE DR MAURICE HILLEMAN EXPLIQUE POURQUOI LES VACCINS DE MERCK ONT ​​PROPAGÉ LE SIDA ET D’AUTRES FLÉAUX DANS LE MONDE

‘L’un des scientifiques des vaccins les plus éminents de l’histoire de l’industrie des vaccins (un scientifique de Merck) a réalisé un enregistrement; dans lequel, il admet ouvertement que les vaccins administrés aux Américains étaient contaminés par des virus de la leucémie et du cancer.’

“Maurice Ralph Hilleman, un microbiologiste américain, spécialisé dans l’étude des vaccins, développa plus de trois douzaines de vaccins.”

Wikiped le décrit comme un grand microbiologiste.

Or, ses révélations n’ont pas du plaire à l’industrie vaccinale et pharmaceutique.

Le Docteur Hilleman racontait, comment il a lui-même emmené à New York des primates infectés, originaires d’Afrique. 

A cette époque, Litton Bionetics, en association avec l’Agence Internationale de recherche sur le Cancer (IARC), menait dans cette région de nombreuses études sur des populations indigènes.

Des études portant sur des virus cancérigènes et sur la fabrication de vaccins…” 

Suite ici [lien mort]

[Version vidéo en anglais ici]

Extraits tirés, de ce long-métrage, du documentaire sur la ‘folie médicale, destinée dans la préparation au bioterrorisme [lien mort].

[This feature length documentary about medical madness, cloaked in bioterrorism preparedness]

Neilly Free Mind


[Mise à jour le 22 août 2020]

Dans la vidéo Hilleman parle du SV40.

Sur le SV40:

“Un virus de singe lié à des cancers humains peut avoir contaminé le vaccin antipoliomyélitique, pendant des années.”

En 1961, quand des responsables de la santé ont découvert que le SV40 causait des tumeurs malignes, chez les animaux de laboratoire, ‘le gouvernement américain a ordonné aux fabricants de le supprimer’.

‘De nouveaux documents montrent que le virus du singe est présent dans un vaccin antipoliomyélitique plus récent’

’60 études en laboratoire confirment maintenant le lien entre le cancer et un vaccin que vous aviez probablement eu pendant votre enfance.’

Barbara Loe Fisher, présidente et cofondatrice du National Vaccine Information Center, une organisation à but non lucratif qui prône la sécurité des vaccins, a témoigné devant le sous-comité sur les droits de l’homme et le bien-être du ‘House Government Reform Committee’, en septembre 2003:

‘[..] les agences de santé fédérales américaines admettent les deux faits suivants:

(1) le vaccin antipoliomyélitique Salk mis à la disposition du public entre 1955 et 1963 a été contaminé par le SV40;

(2) et le SV40 s’est avéré provoquer le cancer chez les animaux.

[- Comment joue-t-on au jeu de la polio?]

‘Il peut muter en une version encore plus dangereuse qui déclenche de nouvelles flambées.’


[Mise à jour le 27 avril 2021]

Étienne DE HARVEN est docteur en médecine et membre du Comité consultatif du panel présidentiel sud-africain sur le SIDA.

Il a derrière lui une brillante carrière dans l’utilisation en microscopie électronique pour étudier les rétrovirus depuis les années 50.

Anatomopathologiste et microscopiste électronicien, cela l’a mené au Sloan Kettering Institute à New-York et à l’Université de Toronto.

AUCUN agent pathogène n’a JAMAIS été prouvé coupable du SIDA.’

La “séro-positivité” peut être causée par toutes sortes d’autres choses; malaria, lèpre, syphilis, les transfusions, les vaccinations, etc ..


‘Le SV40 causait des tumeurs malignes chez les animaux de laboratoire’ … Et ‘le grand antigène T SV40 …’?

Autres lectures

Fils sur Vaccins

  1. Vaccins
  2. Vaccins

Autres lectures ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.