Le futur drapeau européen?

(Document à vérifier)
Un document militaire allemand divulgué prédit l’effondrement de l’UE et la montée du “bloc oriental” pro-Russe d’ici 2040 – Source RT

Les communistes ont des esprits extrêmement tordus!

Ils doivent le faire pour vivre un mensonge. Mais nous ne pouvons pas nier le fait qu’ils nous “avertissent” toujours à l’avance.

L’UE a été créée par eux.

Et, elle est dirigée par eux.  

Leur SEULE intention était “d’unifier” l’Europe pour ensuite la détruire. 

La Russie et la Chine ont un plan en place pour prendre le relais, et faire de l’UE la nouvelle Union européenne soviétique.

Cela a été dit, par Gorbatchev, lors de sa visite au Royaume-Uni en 2000. Et, cela est déjà en train de se produire.

[- Retranscription d’un article du 7 novembre 2017 de ZionistReport – Lien mort]

L’armée allemande a décrit six scénarios du “pire des cas” pour l’avenir de l’Europe d’ici 2040.

Le document secret divulgué prédit, que davantage d’États quitteront une UE désordonnée chaotique et propice aux conflits, pour rejoindre un «bloc de l’Est» dirigé par la Russie. 

Un article secret du ministère de la Défense divulgué, au magazine Spiegel, a mis en lumière les principales préoccupations de Berlin concernant l’éclatement de la communauté européenne; un scénario apparemment redouté dans la plupart des capitales occidentales.

Intitulé “Perspective stratégique 2040” (Strategische Vorausschau 2040), le document de politique de 102 pages imagine six scénarios, que les stratèges de Berlin jugent plausibles.  

Ils iront d’un conflit d’Est-Ouest, dans lequel certains États de l’UE se rangeront du côté de la Russie, pour une “Europe multipolaire”; où certains États adoptent un modèle politique ou économique russe, au mépris des accords de l’UE.

Un de ces scénarios, intitulé “L’UE en désintégration et l’Allemagne en position réactive”, voit un monde souffrant de “décennies d’instabilité”.

Il décrit également le départ d’autres États de l’UE ainsi que de la Grande-Bretagne et la fin de l’expansion du bloc, déclarant: “L’élargissement de l’UE a été largement abandonné, [tandis que] davantage d’États ont quitté la communauté européenne qui a perdu sa compétitivité mondiale.”   

Un monde de plus en plus désordonné, parfois chaotique et sujet aux conflits a radicalement changé l’environnement de la sécurité de l’Allemagne et de l’Europe, écrivent les stratèges militaires.

Un autre scénario, baptisé “Ouest contre Est”, envisage la fin de l’intégration européenne en raison de la transition de certains pays de l’UE vers un “bloc de l’Est”, une allusion apparente au groupe des États alliés de Moscou à l’époque soviétique.  

Un scénario appelé “Compétition multipolaire” prédit une montée de l’extrémisme en Europe, alors que certains membres de l’UE semblent se rapprocher du “modèle de capitalisme d’État” de la Russie.

Tous les scénarios, élaborés par le Département de la planification de l’armée allemande, sont envisageables d’ici 2040.    

Depuis 2016, l’intégrité de l’Europe a été poussée à ses limites; quand le Royaume-Uni a choisi de quitter l’UE lors d’un référendum national.   

La Grande-Bretagne, l’un des pôles financiers européens, devrait quitter le bloc en 2019.

Actuellement, les pourparlers sur le Brexit se concentrent sur le coût du départ, ainsi que sur le statut des citoyens britanniques vivant ailleurs, dans l’UE, et vice versa.

Par le passé, les partis d’extrême droite en France, aux Pays-Bas et en Autriche ont demandé respectivement des votes “Frexit”, “Nexit” et “Oexit”.  

Cet article du RT renvoie à un article: expliquant pourquoi certains prédisent que le gouvernement britannique est sur le point de s’effondrer.  

L’Allemagne, la puissance économique de l’UE, a une longue tradition de planification stratégique approfondie pour chaque éventualité sur le continent.

Tout a commencé avec le maréchal prussien décoré, Helmuth von Moltke dans les années 1850.

Et, il a été impliqué dans au moins trois conflits majeurs, à savoir en 1871 pendant la guerre contre la France, ainsi que pendant la Première Guerre mondiale et la Seconde Guerre mondiale.

(- Un document militaire allemand divulgué prédit l’effondrement de l’UE et la montée du «bloc oriental» pro-russe d’ici 2040) – Source RT


Notes

RT [Reuters] expose dans cette article une prédiction?

On peut se demander, si cette publication ne sert pas tout simplement une de leurs programmations prédicatives.

Et, que certains ont promu ou promeuvent déjà ce but; qu’ils soit pour ou contre, ou par ignorance.

Ont-ils planifié ce but depuis le début?

Reuters

‘Les Rothschild ont acheté Reuters dans les années 1800.

Ensuite, Reuters a acheté l’Associated Press, qui sélectionne et diffuse les mêmes nouvelles et histoires au monde entier, jour après jour.

Rothschild possède ou contrôle pratiquement tous les principaux médias en Amérique, en Europe et en Israël. Source.


Actualisations

[16 – 07 – 2020]

Ont-ils désormais d’autres moyens pour influencer les esprits?

‘Bots’ automatisés‘ et ‘Leave vote’?

D’après Sam Woolley de l’institut de la propagande informatique, de l’Oxford Internet Institute, un tiers de tout le trafic sur Twitter, avant le référendum européen, était des ‘bots’ automatisés.

Ces ‘bots’ sont des comptes programmés pour se comporter comme des personnes. Et, ils permettaient de faire évoluer les sujets en faveur du “Leave vote”.

Vote Leave est une organisation de campagne.

Il a soutenu un vote “Leave” lors du référendum de 2016, sur l’adhésion du Royaume-Uni à l’Union européenne.

Le 13 avril 2016, elle est désignée par la Commission électorale comme campagne officielle en faveur de la sortie de l’Union européenne, lors du référendum.

Vote Leave a été fondée, en octobre 2015, par des chefs de campagne utilisant des stratèges.

Avant les élections américaines, les bots étaient cinq contre un en faveur de Trump, dont beaucoup étaient russes. [79]

Selon Wigmore, il a rencontré l’équipe de Trump dès le début de la campagne ‘Leave’.

Puis, Jared Kushner et Jason Miller ont déclaré, ce qui suit.

le Saint-Graal était l’intelligence artificielle.’ [80]

Big Data, Soft Power et ‘le président de l’ombre’

Autres lectures

Autres lectures ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.