Est-ce que l’Ayatollah Khomeini travaillait secrètement avec les gouvernements des États-Unis et du Royaume-Uni?

L’Iran travaillait avec la CIA, au moment de la crise des otages de 1980 et de la Surprise d’Octobre?

Elle travaillait avec la CIA, au moment de l’attentat de Lockerbie?

Avec barbe et sans barbe

A-t-il un air en partie britannique?

L’habit fait le moine?

En 1979, l’Ayatollah Musa Sadr a disparu lors d’une visite en Libye.

Musa Sadr était le chef iranien né des chiites libanais et il “était vénéré et respecté au-dessus de tous les autres dans le monde chiite.”

(- Anti-Mullah: Qui est l’Ayatollah Khomeiny?)

Musa Sadr a refusé d’accepter Khomeini comme un ayatollah.

Apparemment, Khomeini n’était pas iranien.

D’après des documents, il “n’était pas né en Iran et n’avait pas du tout de sang persan dans ses veines, paternellement ou maternellement.”

(- Anti-Mullah: Qui est l’Ayatollah Khomeiny?)

(Ce qui suit est basé sur un article, sur http://noiri.blogspot.com/, intitulé Who is the Ayatollah Khomeini?)

Qui est l’ayatollah Khomeiny?

1- En 1964, l’Ayatollah Shariatmadari et l’Ayatollah Golpayegani ont donné à Khomeini le titre d’Ayatollah.

Apparemment, ils avaient fait cela pour sauver la vie de Khomeini, car Khomeini a été accusé de trahison contre le Shah.

Et, c’est l’ambassadeur britannique qui a exhorté à ce que Khomeini soit sauvé.

2- Shariatmadari était plus élevé dans la hiérarchie religieuse que Khomeini.

En 1979, Shariatmadari a été placé en résidence surveillée.

3- La mère de Khomeini était une indienne du Cachemire.

Le sénateur iranien Moussavi connaissait le père de Khomeini.

Et, Khomeiny a tué Moussavi.

En outre, une histoire a été inventée selon laquelle Khomeini avait un père indien du Cachemire, avec des origines iraniennes.

4- Le véritable père de Khomeini était William Richard Williamson, né à Bristol, en Angleterre, en 1872 de parents et de lignées britanniques.

Un témoin de cette histoire était un ancien employé iranien de la compagnie pétrolière anglo-iranienne (plus tard BP), qui connaissait la famille Khomeini.

En 1979, lorsque le Colonel Archie Chisholm, un responsable politique de BP et ancien rédacteur en chef au Financial Times, a été interrogé à ce sujet, il n’a ni confirmé ni nié l’histoire.

La biographie de William Richard Williamson a été écrite au début des années 1950, par Stanton Hope.

Hope est un journaliste et écrivain britannique qui a rencontré Williamson dans sa maison, près de Bassora à la fin des années 1940. 

Le titre du livre est:

Aventurier arabe: L’histoire de Haji Williamson’

(Arabian Adventurer: the Story of Haji Williamson)

Selon, les informations reçues, Richard Williamson, à 20 ans, travaillait au sud du Yémen dans la police locale.

“Son physique attire bientôt le Sultan Fazl bin-Ali, dirigeant de Lahej, qui l’a persuadé de quitter la police pour vivre avec lui.

Richard le quitta plus tard pour un autre Cheikh, Yousef Ebrahim, un parent de la famille Al-Sabah, qui règne aujourd’hui au Koweït.”

6- En Iran à cette époque, les britanniques exploitaient les champs pétroliers.

Williamson, se dit maintenant musulman, il a rejoint British Petroleum en tant qu’officier politique.

Il se faisait appeler Haji Abdullah Fazal Zobeiri.

7- Williamson a pris des vacances au Cachemire, et il s’est marié au moins sept fois à des femmes arabes et indiennes.

Ses fils ont fréquenté les écoles religieuses, et il a éduqué ses enfants dans des écoles religieuses chiites chez de hauts ayatollahs.

Par la suite, un fils est allé à la ville sainte iranienne de Qom et a pris le nom de Khomeini.

8- Au début des années 1960, Khomeini commença à comploter contre le Shah.

En 1964, Khomeini fut condamné à mort.

En devenant Ayatollah, sa vie a été sauvée.

9- Selon les informations reçues, en 1979, Khomeini a été transporté de France vers Téhéran, avec l’aide du MI6.

Le Shah d’Iran a été renversé par la CIA et le MI6?

Les grands médias veulent qu’on croit que le Shah a été renversé par le pouvoir du peuple et que la CIA et le MI6 ont été pris par surprise.  

Cependant, il y a des preuves qui démontrent que la CIA et le MI6 ont renversé le Shah parce qu’il était devenu trop nationaliste, comme Nasser, et ne suivait pas les instructions concernant le pétrole ou même sur l’opium.  

La CIA ne voulait pas que les démocrates de gauche prennent la relève du Shah, car ils ne seraient pas faciles à contrôler.  

Ainsi, la CIA a permis aux Ayatollahs de prendre le relais.  

Radio Free Iran a affirmé que, pendant qu’il était à Qom, l’ayatollah Khomeini recevait “une allocation mensuelle des britanniques, et il est en contact constant avec ses maîtres, les britanniques.

(- Les globalistes, les islamistes (Frères Musulmans), des mollahs et ayatollahs:  Fomentent le “choc des civilisations” pour un nouvel ordre mondial.)

  • “Le Dr. Coleman écrit, qu’en 1980, les émissions de Radio Free Iran divisaient les ennemis du Shah en quatre catégories:
1. Les politiciens iraniens achetés par le Shin Bet israélien,
2. Le réseau d’agents de la CIA,
3. Les propriétaires féodaux,
4. Les Francs-maçons et les Frères musulmans (considérés comme un même ennemi).
 
Dans son rapport, le docteur Coleman écrit qu’en Iran, “il y avait même parfois une plaisanterie à propos du fait que les Mollahs étaient estampillés en Grande-Bretagne.”
 
Le Dr Coleman est parfois décrit comme étant un théoricien de la conspiration, livres:

What Really Happened in Iran ou bien encore Conspirator’s Hierarchy : The Committee of 300.

Le 19 janvier 1980, l’International Herald Tribune a rapporté que le Shah avait dit, deux ans avant son renversement, qu’il avait entendu dire de deux sources différentes liées aux compagnies pétrolières que le régime en Iran allait changer.

“Nous croyons qu’il y avait un plan pour s’assurer que moins de pétrole soit offert sur les marchés mondiaux afin d’obtenir un prix”, a dit le Shah. “Un pays devait être choisi pour le sacrifice… Il semble que le pays choisi pour abandonner sa production de pétrole était le mien.”


Webgardian: Shah: Les compagnies pétrolières ont aidé à l’évincer.

La politique nationaliste du Shah, l’a rendue plus populaire en Iran, et a rendu son pays plus indépendant et plus puissant. Ce qui a inquiété la CIA et le MI6.
 
1- Le Shah acheta des terres aux classes supérieures et, avec les terres de la couronne, les vendit à bon marché aux fermiers. Plus d’un demi-million de personnes sont devenues propriétaires fonciers, mettant fin à l’ancien système féodal.
 
2- Le Shah a permis aux femmes de voter. Il mit un terme au port du voile.
 
3- Il a élaboré des plans pour un programme d’énergie nucléaire de 90 milliards de dollars.
 
4- Le Shah a signé des accords pétroliers avec ENI, la compagnie pétrolière italienne.
 
5- Il a commencé à fermer l’industrie de l’opium, qui avait été créée pendant le temps de l’influence britannique.
(En mai 1920, la République soviétique du Gilan, officiellement connue sous le nom de République socialiste soviétique perse, a été proclamée).
 
 
“L’ancien officier du renseignement”, le Dr John Coleman considère que l’opium a joué un rôle primordial dans le renversement du Shah.
 
 
Pour Coleman, c’est le gouvernement américain qui a renversé le Shah d’Iran.
 
Il écrit:

Pourquoi le Shah a-t-il été renversé …?

En un mot, à cause des DROGUES. Le Shah avait réprimé et pratiquement mis un terme au commerce d’opium, extrêmement lucratif, étant acheminé hors de l’Iran par les britanniques. Au moment où le Shah a pris le pouvoir en Iran, il y avait déjà un million de personnes à l’opium / d’héroïnomanes.

Ce que les britanniques n’ont pas toléré, ils ont envoyé les États-Unis pour faire leur sale travail en termes de “relation spéciale” entre les deux pays.

Lorsque Khomeini a repris l’ambassade des États-Unis à Téhéran, les ventes d’armes des États-Unis, qui avaient commencé avec le Shah, n’ont pas été interrompues…

Après 1984, l’attitude libérale de Khomeini à l’égard de l’opium avait augmenté le nombre de toxicomanes à 2 millions, selon les statistiques de l’Organisation des Nations Unies et de l’Organisation mondiale de la santé.

Le président Carter et son successeur, Ronald Reagan, ont volontairement et en pleine connaissance de l’enjeu continué à fournir des armes à l’Iran, alors même que des otages américains languissaient en captivité …

Le commerce des armes avec l’Iran a été scellé lors d’une réunion entre Cyrus Vance … et le Dr Hashemi, qui a abouti à la Force Aérienne des États-Unis pour commencer un transport aérien immédiat d’armes à l’Iran, qui a continué même au plus fort de la crise des otages. Les armes provenaient des stocks de l’armée américaine en Allemagne et certains ont même été transportés directement des États-Unis avec des arrêts de ravitaillement aux Açores.

Avec l’avènement de Khomeini… la production d’opium a explosé. En 1984, la production iranienne d’opium dépassait 650 tonnes d’opium par an… L’Iran rivalise actuellement avec le Triangle d’Or dans le volume d’opium produit.

Le rôle des Frères musulmans et des Ayatollahs
 
(Sources utilisées dans l’article: The Biography of Dr. Mohammad Mossadegh, jebhemelli.org Killing Hope – U.S. Military and CIA Interventions Since World War II, William Blum, 1995 MI6 – Inside the Covert World of Her Majesty’s Secret Intelligence Service, Stephen Dorril, 2000).
Avant la Seconde Guerre mondiale, le Renseignement Britannique cultivait des liens avec la Fraternité grâce à l’agent Freya Stark, aventurier et écrivain britannique… Les Frères musulmans se sont répandus dans le monde musulman, et ils ont évolué vers quelque chose, comme un équivalent musulman de la confrérie maçonnique de l’Occident.
Selon l’agent de la CIA, Miles Copeland, les Américains ont commencé à chercher un musulman Billy Graham vers 1955… Lorsque la recherche ou la création d’un musulman Billy Graham s’est révélée insaisissable, la CIA a commencé à coopérer avec les Frères Musulmans, l’Organisation de Masse Musulmane fondée en Égypte mais avec des partisans dans tout le Moyen-Orient arabe… Cela a marqué le début d’une alliance entre les régimes traditionnels et les mouvements islamiques de masse contre Nasser et d’autres forces séculières. (Blum)
Le succès le plus remarquable du mouvement islamique pendant cette période a été bien sûr le renversement du Shah d’Iran et l’installation de l’Ayatollah Khomeini en tant que dictateur islamique. Les services secrets britanniques avaient utilisé leurs contacts avec les Mollahs et les Ayatollahs pour aider à renverser Mossadegh et installer le Shah en 1953, et ces contacts ont été maintenus et utilisés à nouveau pour renverser le Shah quand son régime est devenu défavorable.
L’histoire de l’Établissement de la Révolution Islamique d’Iran est que la révolte de Khomeini était spontanée et populiste et qu’elle a renversé une dictature répressive qui était haïe par le peuple mais soutenue de tout coeur par les États-Unis. Il est vrai que le gouvernement du Shah n’était pas une démocratie et que son service secret, formé par la CIA, était l’un des organismes de renseignement les plus efficaces au monde.
Mais ce qui n’est pas rapporté, c’est qu’avant la campagne massive de relations publiques parrainées par les britanniques au nom de l’Ayatollah, le gouvernement du Shah était aimé par la grande majorité de la population.
Après avoir pris la relève de Mossadegh, le Shah a commencé à faire avancer un certain nombre de politiques nationalistes qui ont augmenté sa popularité dans le pays, mais dans un sens, ont inquiété les anglo-américains.
Tout d’abord, il a signé des accords pétroliers avec ENI, la compagnie pétrolière italienne.
Puis, en 1963, il a poussé en avant une série de réformes populaires qui seront connues sous le nom de la Révolution Blanche.


Le Shah évolua vers un nationalisme dont le chemin ressemble beaucoup à celui de Nasser dans l’établissement tel que:

  • Il a acheté des terres aux classes supérieures et, avec la terre de la couronne, il les a vendues à bas prix aux fermiers, permettant à plus d’un demi-million de personnes de devenir propriétaires fonciers et mettre fin à l’ancien système féodal.
  • Il a laissé aux femmes le droit de vote et a mis fin au port du voile, qui étaient des mouvements “occidentalisant” non souhaités par le secteur religieux
  • Il a poussé vers l’avant un programme de 90 milliards de dollars d’énergie nucléaire.
  •  Il s’apprête à mettre fin à l’industrie de l’opium lucrative qui a été créé pendant les temps de contrôle de l’Empire britannique et qui avait tourné pendant une centaines années…
L’attaque contre le gouvernement du Shah est arrivé par les Frères musulmans et par les Mollahs et les Ayatollahs d’Iran, soutenue et manipulée par le Renseignement Britannique…
Dans son rapport sur la Révolution Islamique Iranienne (11), le docteur John Coleman, un ancien agent britannique du renseignement, affirme que les Frères musulmans ont été créés par les grands noms du Renseignement Britannique du Moyen-Orient… et que leur mission était de conserver le Moyen-Orient dans un état rétrograde afin que ses ressources naturelles, le pétrole, puissent continuer à être pillés…


Le Dr. Coleman écrit, qu’en 1980, les émissions de Radio Free Iran divisaient les ennemis du Shah en quatre catégories:

1. Les politiciens iraniens achetés par le Shin Bet israélien,
2. Le réseau d’agents de la CIA,
3. Les propriétaires féodaux,
4. Les Francs-maçons et les Frères musulmans (considérés comme un même ennemi).

Dans son rapport, le docteur Coleman écrit qu’en Iran, “il y avait même parfois une plaisanterie à propos du fait que les mollahs étaient estampillés en Grande-Bretagne.”

Lorsque le Shah a présenté son plan de modernisation en 1963, l’ayatollah Khomeini est apparu comme le chef de l’opposition religieuse. Jusqu’à son exil de l’Iran en 1964, Khomeini était basé à la ville religieuse de Qom.

Le Dr. Coleman précise que la Radio Free Iran a affirmé que, pendant qu’il était à Qom, l’ayatollah Khomeini recevait “une allocation mensuelle des britanniques, et il est en contact constant avec ses maîtres, les britanniques.”

Source

Le 1er février 1979, deux semaines après le départ du Shah, Khomeini fit un retour triomphal en Iran. John Simpson de la BBC était sur l’avion qui l’a ramené de Paris. BBC des liens vers le MI6?

Article:  WAS KHOMEINI AN AGENT OF THE US AND UK GOVERNMENTS? par Aangirfan

Autres lectures ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.