Article traduction source:

par Michel Duchaine

ou sur La Cause du Peuple

Tsar américain du SIDA

Les tests de coronavirus ne prouvent pas du tout la présence d’un virus mortel chez aucun patient.

[…] C’est peut-être la plus grande fraude criminelle de l’histoire médicale.”

Anthony Fauci a plus d’influence sur la politique de Covid-19 que le président des États-Unis.

Un examen plus approfondi de la carrière d’Anthony Fauci brosse un tableau très alarmant.

En 2008, le président américain George W. Bush remet la médaille présidentielle de la liberté à Fauci « pour ses efforts déterminés et agressifs pour aider les autres à vivre plus longtemps et en meilleure santé ».

Tony Fauci occupe le poste le plus élevé au NIAID (National Institute of Allergy and Infectious Diseases) [4] à Washington depuis 36 ans.

Aujourd’hui, à 79 ans, il a largement dépassé l’âge de la retraite; et, il détient les fonds pour déterminer quelles compagnies pharmaceutiques, ou chercheurs universitaires, recevront ou non des fonds précieux du gouvernement, avec un budget annuel de 5 milliards de dollars du NIAID.

Revenons à 1984 à l’époque Reagan, quand Fauci a été nommé à la tête du NIAID.

Cette année-là, un chercheur sur le SIDA, Robert Gallo, travaillant sous Fauci, a tenu une conférence de presse pour annoncer qu’il avait “découvert” le virus du SIDA.

Il a dit qu’il s’agissait du virus de l’immunodéficience humaine VIH.

L’annonce, qui a fait le tour du monde et l’a bouleversé, a cependant totalement ignoré les procédures scientifiques.

Ainsi que, les preuves scientifiques qui ont été publiées et préalablement examinées par des pairs, y compris les analyses au microscope électronique requises.  

C’était un cas de “science par conférence de presse” comme l’a décrit un scientifique critique, le professeur Peter H. Duesberg.

Duesberg était un chercheur primé à Berkeley.

Il a isolé le premier gène du cancer grâce à ses travaux sur les rétrovirus en 1970, et cartographié la structure génétique de ces virus.

Pour Gallo et Fauci, ce n’était pas important; car des millions de fonds de recherche ont été injectés dans le NIAID pour rechercher le nouveau virus, le VIH.

Fauci et Gallo ont affirmé que le sida était très contagieux, et particulierement par transmission sexuelle chez les hommes homosexuels.

En outre, avant que Gallo affirme avoir trouvé le virus du VIH et du SIDA, le NIAID a fait des recherches sur le rôle des médicaments, des nitrites, des immunosuppresseurs éprouvés, dans la mort des premiers patients atteints du SIDA.

Cela a été rapidement abandonné, en faveur de la recherche d’un «remède» contre le SIDA.

On a déclaré aux médias   que le SIDA était la “menace pour la santé publique du siècle”.

Gallo a continué à faire des millions sur son test sanguin breveté pour le VIH, malgré le fait que le test donnait souvent des faux positifs.

Et, il ne testait pas directement le virus présumé mais des anticorps actifs.

Elle est une pratique d’immunologie dite non valide; car les anticorps se contentent de suggérer une réponse à une infection passée, et pas nécessairement dans la présence du VIH.

À cette époque, dans les années 80, Fauci était responsable de la recherche sur le sida au NIAID; un poste qu’il occupe toujours […].

Pourtant, cette fraude a façonné la carrière de Tony Fauci pendant plus de 35 ans.

Fauci à la tête du NIAID a prélevé des millions sur la Fondation Bill & Melinda Gates[1] ainsi que la Fondation Clinton[2] ainsi que des dizaines de milliards des contribuables américains pour cette fausse recherche.

Étrangement, l’article de Giraldo et de Harven de 2006 [3] a été soudainement retiré par le journal en 2019 juste avant l’épidémie de coronavirus de Wuhan.

Malgré le fait, qu’il connaissait les règles établies de la virologie, Fauci, en tant que chef du NIAID, a recommandé le médicament de chimiothérapie de Burroughs Wellcome.

C’est-à-dire l’AZT comme «médicament préventif» pour les patients diagnostiqués VIH même sans symptômes!

Fauci a promu le Truvada (AZT) comme prophylactique contre le virus du SIDA

Burroughs Wellcome a remis au NIAID l’étude, qui était délibérément biaisée concernant l’AZT.

Fauci a même soutenu l’AZT pour les femmes enceintes malgré le grave risque pour le fœtus.

Une marque de grossesse chez toutes les femmes est un niveau plus élevé d’antigènes, car le système immunitaire naturel combat toute infection pour protéger le fœtus.

L’AZT ou Retrovir, un médicament ayant échoué contre la leucémie, s’est révélé être un médicament hautement toxique.

En 1987, en 5 jours, il a été approuvé pour le dépistage du SIDA ; un sacré record, par Fauci et le gouvernement américain.

Aujourd’hui, malgré plus de trente ans de recherche financée et des milliards de dollars, aucun vaccin efficace contre le VIH et le SIDA n’existe [….].

[- À écouter le Docteur Étienne DE HARVEN sur l’arnaque du SIDA]

FAUCI ET COVID-19

En octobre 2019, Fauci et son NIAID ont obtenu 100 millions de dollars de la Fondation Gates, dans le but de développer des thérapies “géniques”, pour le VIH et la drépanocytose.

Cela signifie, qu’au moment des premières allégations de nouveau coronavirus, à Wuhan en Chine, Fauci faisait toujours la promotion d’une fraude de 35 ans autour du VIH.

Fauci fait également partie de la cabale de la Fondation Gates.

En 2012, Fauci est nommé l’un des cinq membres du Conseil de direction du Plan d’action mondial pour les vaccins; qui a été créé par la Fondation Gates.

Cela est très pertinent pour son rôle aujourd’hui en tant que «pape» du coronavirus de l’administration Trump.

Son NIAID ou tout autre laboratoire dans le monde on-t-ils rigoureusement, en microscopie électronique, des échantillons isolés et purifiés de patients testés positifs, au SARS-CoV-2 pour le Covid-19?

Ou, les preuves virales sont-elles aussi défectueuses que celles de Fauci, et celles que la clique du sida a fabriqué pour le VIH?

De plus, le NIAID travaille avec Gilead pour mener des essais humains de phase II, sur le médicament du laboratoire pharmaceutique Gilead, le remdesivir; en tant que traitement potentiel pour les patients adultes hospitalisés diagnostiqués avec COVID-19.

Une coïncidence?

Il convient également de noter, que tous les principaux conseillers scientifiques du groupe de travail du président américain sur le COVID-19 sont liés, depuis des décennies, à la fausse recherche destructrice sur le VIH et le sida et à la propagation de fausses théories.

Aux côtés de Tony Fauci du NIAID, il y a Deborah L. Birx, M.D., qui a été nommée par Obama en tant que coordinatrice mondiale du sida aux États-Unis, et qui a travaillé sous la direction de Tony Fauci au NIAID de 1983 à 1986.
À l’extrême droite se trouve Robert Redfield, actuel directeur des Centers for Disease Control and Prevention, centre du récent scandale des tests de dépistage des coronavirus.
Redfield a cofondé, avec  le discrédité Robert Gallo, l’Institut de Virologie Humaine basé à l’Université du Maryland.
Redfield et Birx ont également co-écrit de nombreux articles scientifiques sur de prétendus vaccins contre le VIH, dont aucun n’a été efficace.

Fauci, Birx et Redfield, tous des complices incestueux des fraudes et des fautes professionnelles liées au VIH / sida, tiennent aujourd’hui entre leurs mains l’avenir non seulement de la santé publique américaine, mais aussi de l’économie mondiale tout entière.

Pas vraiment une bonne situation.

Comme le montre leur travail sur la fraude prouvée HIV = IDS, les tests de coronavirus ne prouvent pas du tout la présence d’un virus mortel chez aucun patient.

S’il en est ainsi, c’est peut-être la plus grande fraude criminelle de l’histoire médicale.

Par F. William Engdahl (abrégé par henrymakow.com)  

F. William Engdahl est consultant en risques stratégiques et conférencier; il est titulaire d’un diplôme en politique de l’Université de Princeton, et il est un auteur à succès sur le pétrole et la géopolitique.

Lien Connexe – The Truth About Fauci by Dr. Judy Mikovits (En vidéo, version en anglais).

‘La vérité sur Fauci par Dr.Judy Mikovits’ (Version en français)

En cas de censure, possible de visualiser la vidéo ICI


Autres lectures ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.