Dystopie Gouvernement Mondial Totalitaire .. Psyops / Santé Scam-demic - Arnaque-Plandémie Subversions Contrôles Diktat

Quelle est la théorie la plus crédible à propos de la montée au pouvoir du président Trump?

Qui dirige vraiment l’Amérique? Le président ou l’Agence Centrale de Renseignement? Quelle théorie est la plus crédible? Celle des QAnon? Ou la théorie Rockefeller?

Ce sont les questions auxquelles un éditeur sur Health Impact News a dû répondre. Certains courriels l’accusent de soutenir Trump et d’autres le critiquent en prétendant qu’il s’oppose à lui.

Sous le couvert de l’anti-mondialisme, des prétendus éveilleurs pour la liberté soutiennent Trump. Et ils ‘en prennent à des personnes qui exposent des faits ou informent sur ce Nouveau Désordre Mondial.

Pour certain d’entre nous, cette situation coule de source, l’opposition est contrôlée par les mêmes planificateurs.

Et le président connaît ses collaborateurs.

La dialectique hégélienne pour garder le contrôle sur les masses

Très souvent, les décideurs mondialistes utilisent la méthode de la dialectique hégélienne pour garder le contrôle sur les masses et installer leur solution ou leur synthèse prédéfinit.

Comme l’explique l’auteur dans son introduction de l’article, Which Theory about President Trump’s Rise to Power is More Credible?

“Ces mondialistes financent les deux côtés.”

Et ils comptent sur les masses pour s’affronter les unes contre les autres sur ces présumés agendas sociaux et politiques.

Ce qui maintient le public divisé qui concentre son attention sur ces questions.

Tandis que dans les coulisses, les mondialistes mettent en œuvre leur nouvel ordre mondial.

Un programme dont la grande majorité du public n’a absolument pas conscience.”

L’auteur ajoute que c’est un journaliste indépendant, que personne ne finance son site. Et que son point “de vue sur le président Trump, aujourd’hui, est basé sur des preuves.”

Et “Sur ce qu’il a réellement réalisé lors de son premier mandat qui touche à sa fin“.

Il n’est “ni pro-Trump ni anti-Trump“.

Il fait remarquer que les décisions de Trump ont des répercussions négatives sur la société.

Et pour lui, “cette ‘plandémie’ a volé aux Américains leur richesse pour la transférer à Wall Street et principalement à Big Pharma“.

Une preuve accablante vient démontrer ce constat: L’Opération Ward Speed.

Trump “a dépensé des milliards sur le projet ‘Warp Speed‘.

Ceci dant le but de développer des vaccins COVID“.

Le président Donald Trump a choisi l’expert marocain en immunologie Moncef Slaoui pour diriger l’équipe de développement du vaccin COVID-19 sur “l’opération Warp Speed”.

L’expert marocain servira de “tsar thérapeutique” du gouvernement américain pour aider à coordonner le développement des vaccins et des traitements.

Le rôle se partage entre le ministère américain de la Santé et des Services sociaux ainsi que le ministère de la Défense.

Slaoui sera assisté du général de l’armée Gustave Perna.

Ils est le commandant du Commandement du matériel de l’armée américaine.

[Cf- Le nouveau «tsar des vaccins» marocain de Trump: a travaillé pour Bill Gates, Google, GSK. A travaillé en Chine. Transhumaniste. Fanatique du confinement & Comment Bill Gates et les banksters se sont unis pour s’emparer du Maroc? Et maintenant, ils le ruinent]

Qui dirige les États-unis?

L’auteur souligne que les deux parties s’accordent sur un point.

Donald Trump a été choisi et convaincu pour briguer le poste de président des États-Unis“.

“Probablement, ils croient que des services de la CIA étaient les principaux influenceurs pour convaincre Donald Trump de se présenter aux élections”.

Introduction sur QAnon:

“Les partisans pro-Trump sont influencés par la publication des “gouttelettes” de QAnon.

La théorie générale est qu’ils ont convaincu les chefs militaires d’approcher Donald Trump et de le convaincre de se présenter aux élections. 

La raison invoquée semble être qu’ils craignaient que le président Obama n’obtienne des avantages pour rester au pouvoir avec un troisième mandat. Ce qui aurait pour conséquence en quelque sorte une guerre civile.”

L’autre tendance Pro-Trump [non QAnon]

(“Ceux qui ne croient pas en Q. Ou croient que Q est un psy-op de la CIA pour tromper les masses.)

Ils pensent que Trump est élu pour ‘drainer le marais’ et que les puissants banquiers centraux Illuminati lont choisi pour devenir président.”

“Dès lors ce groupe estime que la famille Rockefeller contrôle la politique américaine.”

Elle décide du président depuis l’élection de Franklin D Roosevelt, en 1932.

Avant cette époque, les Rothschild, principalement basés en Europe, étaient les principaux influenceurs de la politique américaine.

Cependant les deux familles font partie des Illuminati.

Et ils travaillent ensemble pour atteindre un Nouvel Ordre Mondial.

La principale façon dont ils y parviennent est en contrôlant la CIA, qui répond aux Rockefeller. 

Ce camp croit que la CIA et les gens qu’ils décident de mettre au pouvoir dirigent vraiment le pays (et le monde).”

Comment l’auteur voit les 2 partis?

Les Q-Anon les plus fervents de Trump

En “interagissant avec beaucoup d’entre eux et en faisant un peu de recherche“, l’éditeur constate qu’ils sont ‘les plus fervent partisans’ de Trump.

Et qu’il y a “même des religions entièrement nouvelles qui se sont développées autour du phénomène Q“.

La théorie des adeptes Q-Anon est que “les chefs militaires se sont approchés de Trump pour qu’il devienne président. Et lui permettre de faire tomber les pédophiles mondialistes, «drainer le marais»* et rendre le pouvoir au peuple.

*(ou nettoyer le marécage par d’autres)

Des adeptes Q-Anon croient profondément à cette théorie en pensant faire tomber le plus gros réseau de pédophilie.

Et qu’ils sont les pires “scélérats du Web” comme l’a exprimé Milo Yiannopoulos, un héros de l’Alt-right [extrême droite] et un pro-Trump.

Après avoir tenu des propos justifiant la pédophilie Milo démissionne du site Breitbart.

Des acteurs et d’autres personnalités se sont mis à supporter les théories de Q.

Quelques-uns ont tenu des propos nazis, racistes et j’en passe des meilleurs.

Curt Schilling de Breitbart a amplifié QAnon.” [Sean Hannity de Fox].

Aussi Roseanne Barr* et Alex Jones d’Infowars, l’ont promu.” [- Juil. 2018]

QAnon étaient prédit

Concernant la propagande en ligne, Milo Yiannopoulos a prédit à Breitbart que les farceurs les plus malicieux d’Internet se rassembleraient autour de lui.

Et qu’ils représenteraient une force électorale et culturelle importante.

Il a affirmé:

“Je ne sais pas si Donald Trump passe du temps à penser à 4chan*.

Mais il a un personnage et un style parfaitement en phase avec ce que recherchent les scélérats du Web.

Et il ressort clairement de son compte Twitter et de ses discours qu’il sait ce qui se passe. Et qu’il aime ça.”

[- Publication 2016 de Breitbart, “Meme Magic: Donald Trump Is The Internet’s Revenge On Lazy Elites]

[*4chan est une émanation d’un autre babillard électronique, “Something Awful”. C’est une création d’un utilisateur de Something Awful, âgé de 15 ans, nommé Christopher Poole.]

À l’époque, Something Awful était une communauté qui aimait les bandes dessinées, les jeux vidéo et les nerds.

Comme l’explique Dale Beran, un vétéran de 4Chan:

“les plus jeunes partisans de Trump savent qu’il est une blague incompétente.

“Ils soutiennent Trump pour cette raison.”

[- Cf: Comment un site Web sur l’animation est-il devenu l’avant-garde de l’extrême droite?]

[*Roseanne Barr par exemple est passée de propos racistes sur une personne de couleur, à des représentations nazistes (roseanne barr en hitler) alors qu’elle est juive. Elle finit par proclamer son soutien à “Israël” (c’est-à-dire au sionisme) et par la suite à l’extrême droite.]

Qui sont les meilleurs amis des sionistes?

Sûrement pas des personnes qui lisent la Torah raisonnablement et sincèrement ou des individus de bonne foi.

Ils ont peut-être appris que la CIA faisait parti du “jeu”.

C’était un signe pour eux … que dire.

Il est très probable que Q-Anon est une fabrication d’In-Q-Tel, un organe de la CIA.

QAnon mouvement contrôlé de la CIA?

Celle-ci a assuré une analyse des données et déchaîné des trolls pour la campagne de Trump.

La CIA parraine des entreprises technologiques par le biais de sa branche de capital-investissement, In-Q-Tel.

Donc nous étions prévenus que la CIA investissait dans la manipulation de l’opinion numériquement.

Et certains continuent de se faire prendre dans les filets de leurs propagandes.

Elle ne fait pas cela par hobby.

Cette agence à un CV qui ouvrirait toutes les portes de l’enfer en même temps.

Trump avait besoin d’un gros coup de pouce pour son élection.

«les journalistes ont souvent décrit Trump comme un troll, peut-être le plus grand troll de l’histoire américaine».

https://slate.com/technology …

Et Salte ajoute que “le qualifier de troll banalise ses commentaires répugnants” [le 16 juin 2016]

Christopher Wylie a aidé à fonder Cambridge Analytica.

Celle-ci a été créée par le SCL Group* en 2013. Elle a développé la technologie de profilage des électeurs de l’entreprise … au profit de la politique américaine … .

L’action de Christopher Wylie est à l’origine du scandale Facebook-Cambridge Analytica.

Wylie déclare que la pression de Bannon vis à vis de la campagne de Trump dans lapprouver des positions de l’extrême droite sur des questions comme l’immigration et l’application des lois proviennent en grande partie des recherches de Cambridge Analytica.

Et que Corey Lewandowski, a rencontré Cambridge Analytica en 2015, avant même que Trump n’annonce sa candidature.

[Corey Lewandowski, L’ancien principal directeur de campagne du président Trump.]

*[Le SCL Group est un entrepreneur militaire britannique privé reconnu comme un leader mondial en matière de désinformation et d’influence politique.]

Dans des groupes de discussion axés sur les législatifs de 2014, les électeurs ont répondu à des questions qui sont:

  • la proposition d’un mur frontalier,
  • le racisme envers les Afro-Américains masqué sous l’appellation «réalisme racial»,
  • les tactiques destinées à «nettoyer le marécage»
  • et «l’État profond».

«Une grande partie de ces scénarios auraient semblé fou pour un candidat traditionnel et pour se présenter.

C’était sur ces éléments que nous avons découvert qu’il y avait des poches d’américains qui étaient séduites»

A ajouté Wylie – Big Data, Soft Power et « le président de l’ombre »

Qu’est ce que Trump a fait?

L’éditeur sur Health Impact News explique que depuis 2014, ils dénonçaient la traite des enfants.

[L’histoire de David Frodsham qui a dirigé un réseau de trafic pornographique, sexuel d’enfants et ses liens avec la base militaire;

Paul Petersen arrêté pour des accusations fédérales de trafic de femmes enceintes des îles Marshall et la vente de leurs bébés via un réseau d’adoption illégal, … .]

Il précise que dans des cas, il a fallu que le gouvernement fédéral intervienne et procède aux arrestations.

À cause des systèmes politiques et judiciaires qui sont complètement corrompus.

“Plusieurs autres arrestations ont été faites à travers le pays, et de nombreux autres journalistes indépendants ont couvert ces affaires.

Dès le début ces personnes au pouvoir ont aussi permis que ces horribles injustices se produisent.

Et ils sont toujours au pouvoir.

Des divulgations sont “commodément balayées sous le tapis par les médias sous des «théories du complot».

Au lieu de cela, l’accent est mis sur la tentative de destitution deTrump à cause d’une supposée collusion avec la Russie.

Maintenant une autre conivence est avancée avec Obama et son rôle présumé dans l’enquête illégale sur l’équipe Trump avant leur entrée en fonction. (…)

De plus les enquêtes actuelles sur «Obamagate» n’incluraient PAS de poursuites sur l’ancien président Obama ou sur le vice-président Biden.” (Source)

“Aujourd’hui, le seul type que tout le monde connaît son implication dans le réseau pédophile des mondialistes, Jeffrey Epstein, est introuvable.

Ceci après sons arrestation et qu’il se soit prétendument suicidé. 

Et voilà qu’on nous remet une rediffusion des représentations avec son «entremetteuse», Ghislaine Maxwell.”

“Alors.

Comment les partisans de Trump et Q gèrent-ils le fait que le marécage n’est pas nettoyé?

Après trois ans et demi?

Et qu’aucun pédophile de haut niveau n’a été mené en justice?

Les prédictions QAnon sont-elles un bon moyen de déterminer si Q est digne de confiance?

Non, car Q peut être authentique et peut faire de fausses prédictions pour diverses raisons.

Ou que Q pourrait être une fraude et faire des prédictions vraies ou correctes pour diverses raisons.

“De plus, les prédictions faites par QAnon ne sont qu’une petite partie de ce qu’ils publient. Et c’est certainement pas la partie principale de la thèse ou du message de Q.”

“Il semble que pour les fidèles du président et Q, Trump ne puisse pas faire de mal.

Car il est l’oint de la justice.

Et tout le monde doit simplement «faire confiance au plan».

Contrôle de l’esprit par la CIA?

L’auteur ajoute:

“Puisque de par le documentaire “Out of Shadows” nous savons que la CIA a un grand contrôle sur Hollywood.

Et qu’elle est une agence qui conditionne les masses.

J’ai fait une recherche rapide pour voir si un concept de «Q» est une notion nouvelle.

Ou s’il a été déjà utilisée.”

Il nomme des exemples dont un “populaire, le personnage «mythique» de Q dans la série Star Trek.

Il avait des pouvoirs surnaturels. 

La CIA aurait-elle pu utiliser des techniques de contrôle de l’esprit pendant des années pour conditionner le public à accepter un concept de «Q»?

Comme celui que nous voyons aujourd’hui avec QAnon?”

QAnon est le produit d’un micro-ciblage numérique pour la campagne de Trump?

Dans Big Data, Soft Power et ‘le président de l’ombre’, Christopher Wylie révèle ce qui suit:

Cambridge Analytica était … «l’arsenal d’armes de Bannon pour mener une guerre culturelle contre l’Amérique en utilisant des stratégies militaires».

Et Bannon est en grande partie derrière l’orientation initiale de l’entreprise dans la promotion du mécontentement du public, afin d’influencer les élections américaines.

Un an avant la candidature de Trump, Cambridge Analytica a déjà identifié une ‘bande d’américains blancs aliénés‘.

Jane Mayer dans The New Yorker rapporte en 2013, qu’un magnat du pétrole, du nom de William Lee Hanley a commandé des sondages à Patrick Caddell.

Et lui a demandé de montrer les données à Mercer et Bannon.

Elles indiquent “une colère croissante envers les élites riches.

Et selon des américains, ils avaient corrompu le gouvernement et de sorte qu’ils ne servaient que leurs intérêts.

Il existait un besoin profond d’un candidat présidentiel populiste se présentant contre les principaux partis politiques et la classe dirigeante.

Caddell déclare à Mayer:

Les données “ont montré que quelqu’un pouvait simplement se présenter à ces élections et les balayer.

[Comment Robert Mercer a exploité l’insurrection populiste américaine – 27 mars 2017]

Ces révélations ont été faites depuis 2013.

Et en 2017 Jane Mayer dans The New Yorker le rappel. [Des articles relaient suffisamment ces informations.]

Par conséquent, beaucoup d’adeptes des infos Q-Anon savent qu’ils faisaient partis du jeu ou de la manipulation.

Et qu’ils sont traités de blancs aliénés et qu’ils seront sûrement balayés.

Et ils n’ont pas perdu de temps. “Twitter a interdit des milliers de comptes QAnon.

Dans un autre article nous lisons que “Twitter supprime des milliers de comptes liés à QAnon. Un groupe de théorie du complot qui répand de la désinformation et harcèle les gens en ligne.”

Or Twitter a aussi joué avec les données numériques pour manipuler des esprits. Et pas seulement lors de la campagne de Trump.

D’après Sam Woolley d’institut de la propagande informatique d’Oxford Internet Institute:

Un tiers de tout le trafic sur Twitter avant le référendum européen était des «bots» automatisés*.

*[Des comptes programmés pour se comporter comme des personnes et faire évoluer les sujets en faveur du “Leave vote”.]

On peut s’attendre à ce que QAnon poussent ses adeptes à la victimisation, en instrumentalisant cette censure.

À fortiori ils essayeront de convaincre, qu’ils étaient dignes de confiance.

Seuls preuves qu’ils peuvent avancer c’est qu’ils sont critiqués par des médias traditionnels. Et que leurs brides d’annonces sont censurées par des plates formes de réseaux sociaux.

[Alex Jones et d’autres ont utilisé cette stratégie et ils se sont fait encore plus de publicité et des poissons ont mordus à l’hameçon.]

Au vu de ces données, je vais poser les mêmes questions que l’auteur de Health Impact News:

“Alors QAnon est-il réel?” 

Ou une création de la communauté du renseignement? Dans le but que les gens soutiennent le président Trump? 

Cependant le concept, au moins, de la représentation Q, n’est certainement pas quelque chose de nouveau.

Depuis des années, il est romancé dans la culture de la télévision pop.”

La théorie Rockefeller

“L’autre théorie est que la famille Rockefeller a mis Donald Trump au pouvoir.

Ils choisissent chaque président depuis 1932, depuis l’élection de Franklin D. Roosevelt.

La fortune des Rockefeller provient de l’industrie pétrolière.

Ils sont les fondateurs de l’industrie pharmaceutique moderne ainsi que de la théorie de la médecine allopathique.

Certains les considèrent comme la famille la plus puissante du monde et dépassant le pouvoir de la Maison Rothschild en Europe.

Certains pensent que la CIA est sous leur responsabilité, qu’ils sont plus puissants que le président et qu’ils ont sélectionné le secrétaire d’État.

Il exercent plus de pouvoir que le président.”

Trump sous la coupe de la famille Rockefeller et la CIA?

Rex Tillerson, premier secrétaire d’État du président était l’ancien PDG d’ExxonMobil.

Il n’avait aucune expérience politique préalable et aurait été choisi parce qu’il avait une expérience de travail avec l’industrie pétrolière en Russie.

L‘actuel secrétaire d’État du président Trump est Mike Pompeo. Il était l’ancien directeur de la CIA.

Beaucoup pensent que les Rockefeller l’ont choisi et qu’ils ont plus d’influence que le président Trump.”

L’auteur évoque la vidéo où “Pompeo a trébuché devant la caméra lors de l’une des réunions du groupe de travail du président.

Où il admet que la «pandémie» est un «exercice en direct».

Et vous pouvez entendre le président Trump en arrière-plan dire qu’ils auraient dû le lui faire savoir.

Sur youtube

Trump ignorait avec qui il pactisait?

Veuillez prendre note que Trump a effectué une opération en 1987, il a investi dans Resorts International.

À qui appartenait cette société?

“Resorts International est né d’une société écran de la CIA.

Elle est “créée au début des années 1950 par Allen Dulles et son proche associé, le gouverneur de New York, Thomas E. Dewey, de l’aile «Rockefeller» du Parti républicain.

“Les investisseurs de Resorts International incluaient Meyer Lansky, David Rockefeller, Tibor Rosenbaum [lié au Mossad] et le baron Edmond de Rothschild.”

En 1987, à la mort du leader de longue date de la CIA, James Crosby le chef nominal de Resorts International, Donald Trump a acheté ses parts dans l’empire du jeu.

Pensez-vous que celui qui a acheté des parts d’une société écran de la CIA, financée par un Rockefeller, ignorait avec qui il passait contrat?

[Qui se tient derrière Trump? – Par Michael Collins Piper]

Revenons à l’article sur Health Impact News, l’auteur ajoute:

“De nouvelles informations explosives révèlent comment le président Trump a signé en 2018 un rapport du renseignement présidentiel.

Il a donné à la CIA une marge de manœuvre sans précédent dans le but de mener une guerre secrète contre les ennemis déclarés de Washington. 

Mike Pompeo [directeur de la CIA] a reçu un chèque en blanc.

Il peut attaquer des organismes de bienfaisance comme des organes de presse étrangères.”

Les pro-trumpistes [non QAnon] “estiment que Trump est choisi pour faire partie du transfert de richesse aux banquiers centraux.”

Principalement, ceci se fera “à travers l’industrie pharmaceutique, le plan de vaccination mondiale et pour finir avec une réduction de la population mondiale.”

Ce qui “inaugurera le Nouvel Ordre Mondial.”

Ceci est décrit dans le rapport Rockefeller 2010.

Et cela coïncide avec l’Agenda 2030 de l’ONU (anciennement l’Agenda 21), l’Agenda ID 2020 de Bill Gates et la simulation Johns Hopkins Event 201.

L’évènement a jeté les bases de ce qui se déroule aujourd’hui.

D‘après cette théorie, l’auteur précise:

Donald Trump occupe un emploi temporaire et il prendra fin soit en janvier prochain, ou 4 ans après ce janvier.

Et que d’autres occupent leurs postes depuis plus longtemps, comme Bill Gates et le Dr Anthony Fauci.

De plus ces derniers ont tenu leur poste au cours de plusieurs mandat présidentiel.

Si le président Trump est insatisfait du Dr Fauci il paraît impuissant devant lui.

Il ajoute:

Interrogé sur les commentaires, le président répond:

“Je m’entends très bien avec le Dr Fauci. J’ai une très bonne relation avec le Dr Fauci.”

Interrogé sur les commentaires de Navarro, il a répondu:

“Il a fait une déclaration en se représentant. Il ne devrait pas faire ça. J’ai une très bonne relation avec Anthony.” [Source]

En “fonction de ce que vous pensez du président Trump et du pouvoir qu’il exerce. Vous verrez cela de deux manières.

Les fans de Trump et Q continueront de dire qu’il y a un plan directeur en place, que Trump sait ce qu’il fait et ne soutient pas vraiment le Dr Fauci.

Et sans peut-être analyser leurs propres déclarations de croyance.. ils réaliseront qu’ils ont … qualifier le président Trump de menteur, puisqu’il a déclaré publiquement qu’il ‘soutenait le Dr Fauci’.

L’autre partie pensera que Trump ne fait que s’exécuter et que le Dr Fauci est plus puissant que lui.”

Conclusion de l’auteur

La foi en Q et le président Trump pourrait vous coûter la vie.

“Si le président Trump sort un lapin de son chapeau à la dernière minute et sauve le pays, j’en serai ravi.

C‘est le moins qu’on puisse dire.”

Cependant s’il n’a aucun pouvoir réel pour arrêter ces mondialistes. Et votre foi en lui et Q pourrait vous coûtez la vie.

Même si vous ne prévoyez pas de résister au Nouvel Ordre Mondial au fur et à mesure qu’il se déroule, les vaccins COVID se déploieront sous peu.

Si vous voulez voter pour la réélection du président Trump, allez-y. Je ne décourage personne de le faire.”

“Personnellement, je pense que sa réélection est une fatalité.

Car si un changement de régime est prévu, les démocrates auraient sûrement un candidat plus fort qu’un vieux Blanc qui se souvient à peine de son nom. 

Le sénateur Bernie Sanders est clairement le favori parmi les masses démocrates au cours des deux derniers cycles électoraux.

À chaque fois, les dirigeants veille à ce qu’il ne soit pas nommé et ils avancent n’importe qu’elle raison.

“Je ne pense pas que la politique nous offre des solutions. 

La seule façon d’arrêter les mondialistes à ce stade est la résistance et la désobéissance publique massive. 

Or en sortant dehors, j’ai constaté PLUS de conformisme.

Et des ports de masques encore plus qu’auparavant, je crains qu’il ne soit trop tard pour la plupart d’entre nous.”

Mais je continuerai à publier la vérité ett aussi longtemps que je le pourrai.

Et maintenant, … j’espère amener les gens à commencer à se poser les bonnes questions et à trouver les bonnes réponses.


Note Neilly

Hormais quelques points, je suis en accord avec l’auteur.

Je ne connaît pas vraiment ce Bernie Sanders mais j’ai constaté que c’est aussi un personnage inquiétant.

Bernie Sanders?

Aangifran écrit:

Sanders prêche l’amour alors que Donald Trump est au lit avec le Pentagone et la torture.

Que sait-on de plus sur Bernie Sanders?

Dans un de ses essais. Il écrit:

“Le fantasme sexuel typique des femmes est de se faire violemment violer en groupe.”

D’autres étranges idées et contradictions ici par cet homme.

[- BERNIE SANDERS, SEXE, LA CIA, TRUMP ET l’ENTITÉ SIONISTE]

Aussi le Potus est promu par Paul Joseph Watson [qui travaillerait pour le MI6]. 

Qui est ce Paul Joseph Watson?

Selon Wikipedia:

Paul Joseph Watson est une personnalité anglaise de YouTube, animateur de radio, écrivain et théoricien du complot.

Il se décrit comme d’alt-droite et d’extrême-droite.

Bien qu’en juillet 2016, il se soit appelé alt-right, il n’accepte plus cette étiquette. Et se considère comme faisant partie du Nouveau Droit.

Le racisme ou l’extrême droite un nouveau droit?

Pendant la campagne de Trump, sous la pression de Bannon pour imposer les positions de l’extrême droite, il est constaté que la perception de la réalité du public ciblé peut être modifiée.

Ceci est rendu possible, en grande partie, grâce aux vols de données.

Et aux recherches de Cambridge Analytica

– Cf: Microciblage, la tactique de Cambridge Analytica

Ils ont réussi à faire accepter à des “américains blancs aliénés“:

Le réalisme racial‘ qui masque le racisme envers les Afro-Américains.

Et majorité, cela se ressentait en lisant en ligne les partisans pro-Trump.

Ils prétendaient par ce biais sauver le pays ou briser le plus gros Réseau de pédophilie.

Malgré les preuves, démontrant que Trump fait parti du Réseau, ils continuent majoritairement à supporter le POTUS.

Sont-ils victimes de dissonances cognitives?

La CIA connaît parfaitement ce domaine.

Les coin-tel-pro

Sur Wikipedia on peut lire que “la carrière de Watson a émergé grâce à son travail pour Alex Jones*.

Et il était rédacteur en chef du site Web InfoWars.

Et bien voilà un autre lien avec un des plus connu des coin-tel-pro (COINTELPRO), Alex Jones*.

“Depuis qu’Alex Jones a déclaré dans le passé que ses deux parents étaient et sont des agents de la CIA; cet aveu constitue une preuve directe.

En fait Infowars est une opération secrète de renseignement du gouvernement américain.”

[Aveu fait devant un tribunal – Source à la fin de cet article: Pseudo-alerteurs – Coronavirus et Guerre psychologique]

Trump n’est qu’un leurre de plus, un autre arbre qui cache la forêt

Sur l’affirmation suivante de l’auteur:

Si “Trump sort un lapin de son chapeau à la dernière minute.

Et finit par sauver le pays, je serai ravi. C’est le moins qu’on puisse dire.”

Je ne pense pas que son chapeau sortira quelque chose de positif.

Surtout quand on sait avec qui, il fricotait depuis belle lurette.

Source: http://aangirfan.blogspot….

Le POTUS a des contacts hauts placés liés à des réseaux de maltraitance d’enfants.

Et son soucie n’est pas d’arrêter le plus gros Réseau mondial de maltraitance d’enfants mais plutôt pour camoufler ou de détourner les gens de la vérité.

Roy Cohn et Trump.

Le mentor et la “figure paternelle” de Donald Trump était Roy Cohn.

Il était gay et dirigeait des réseaux de maltraitance d’enfants pour la CIA.” [Aangifran]

Roy Cohn est protégé par les frères Dulles tout au long de sa carrière.

(Allen Welsh Dulles premier directeur civil de la CIA et secrétaire d’État durant la présidence de Dwight David Eisenhower)

Cohn était une figure centrale de la “mafia de la lavande“.

Trump avait une amitié “intime” avec Roy Cohn.

Roy Cohn était l’avocat, le conseiller et le mentor de Trump.

exposetheenemy.com…

TRUMP EXPOSÉ!TRUMP; CLINTON; MAFIA

Le mentor de Trump missionnait par la CIA?

“Plus tard, Spence fera l’objet d’une enquête pour avoir dirigé un réseau de piégeage, d’homosexuels et de pédophilie missionné par la CIA.”

Ceci se passait dans sa maison avec des opérations allant directement à la Maison Blanche.”

Alors que les archives de l’enquête sont scellées, près quelques mois, Spence se suicide.”

Dans le but de faire chanter, de hauts fonctionnaires, Cohn manipulait des petits garçons.”

[Aangifran]

C’est l’opération Brownstone et Roy Cohn

“L’opération de Brownstone” est un autre nom pour un réseau de sexe et chantage.

Un certain nombre de sources indiquent que Roy Cohn exploitait l’un d’entre eux dans les années 1970. 

Il a été rapporté que les services de Cohn comprenaient des garçons pour des hommes riches et d’influence (du pouvoir). 

Un service d’escorte est utilisé pour dissimuler les opérations de sexe et chantage. 

Une maintenance de son travail a été effectuée par l’agent de la CIA Edwin Wilson et un ancien fonctionnaire de l’administration Eisenhower [qui n’était probablement pas un agent de la CIA]. 

D‘après des informations, Wilson et Cohen (Cohn) ont coopéré dans des escroqueries sexuelles et aux chantages et fonctionnaient depuis les années 1950.

“Epstein n’est que la dernière incarnation d’une opération beaucoup plus ancienne, plus étendue et sophistiquée qui ouvre une fenêtre effrayante sur le lien profond entre le gouvernement américain et les équivalents modernes du crime organisé.”
Cf: Caché à la vue: les origines choquantes de l’affaire Jeffrey Epstein

Neilly Free Mind


Autres lectures

Catégorie

close

Vous pourriez également lire...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *