Dictature scientisme / technocratie Dystopie Psyops / Santé

Les membres du CDC possèdent plus de 50 brevets liés aux vaccinations

Cette article est sur lawfirms, un site juridique.

Par des avocats de Lutherville, MD.

[Domaines de pratique: faute médicale, mort injustifié.]

Conflits d’intérêts entre les membres du Comité consultatif des CDC sur les pratiques d’immunisation (ACIP)

Le Bureau de la Sécurité de la Vaccination des CDC [Centers for Disease Control and Prevention – les Centres pour le Contrôle et la Prévention des Maladies] est chargé d’enquêter sur l’innocuité et l’efficacité de toutes les nouvelles vaccinations.

Une fois, qu’une enquête est considérée comme terminée, une recommandation est alors faite au ‘Comité consultatif sur les pratiques d’immunisation’ [ACIP] du CDC.

Ensuite, l’ACIP détermine si le nouveau vaccin est ajouté à l’actuel calendrier de vaccination.

Les membres de l’ACIP comprennent des médecins, tels que le Dr Paul Offit.

Il est également chef des maladies infectieuses à l’hôpital pour enfants de Philadelphie.

Offit et d’autres membres du CDC possèdent de nombreux brevets associés aux vaccinations.

Et, ils reçoivent régulièrement, des fonds pour leurs travaux de recherche, de la part des mêmes sociétés pharmaceutiques, qui fabriquent des vaccins vendus finalement au public.

Cette situation crée un conflit d’intérêts évident.

Car, les membres du comité d’ACIP en bénéficient financièrement, à chaque fois qu’un nouveau vaccin est mis sur le marché.

Les membres du comité ACIP influencent directement la santé publique

Chacun des 12 membres de l’ACIP du CDC a une influence significative sur la santé de presque tous les citoyens américains.

Parce qu’ils sont responsables de l’ajout et / ou de la modification du calendrier national de vaccination; il est d’une importance cruciale, qu’ils restent objectifs et impartiaux, avant de déterminer si une nouvelle vaccination est appropriée, en particulier dans le corps des jeunes enfants vulnérables.

Malheureusement, un nombre important de membres de l’ACIP reçoivent directement des avantages financiers, quand davantage de vaccinations sont ajoutées au calendrier.

Beaucoup possèdent des brevets liés à la vaccination et / ou des actions des sociétés pharmaceutiques chargées de fournir de nouveaux vaccins au public.

D’autres reçoivent des subventions de recherche, des fonds pour leurs départements universitaires ou des paiements pour la supervision d’essais sur la sécurité des vaccins.

Une longue liste de brevets détenus par l’ACIP et d’autres membres du CDC

Ce qui suit est une liste partielle, de certains des brevets qui sont détenus, ou partagés par les membres du CDC et / ou de l’ACIP; y compris le Dr Paul Offit.

  • «Vaccins d’acide nucléique pour la prévention de l’infection à flavivirus»

Ce brevet entre en jeu lors du processus de fabrication de vaccins, contre la fièvre jaune, le virus Zika, la dengue, le virus du Nil occidental, et plus encore.

  • Diverses méthodes de test de vaccination

Lorsque les sociétés pharmaceutiques doivent tester des aspects d’un nouveau vaccin, elles peuvent utiliser l’une des méthodes de test brevetées du CDC; y compris un système pulmonaire artificiel pour les vaccins aérosols, et un processus de dépistage de nouveaux vaccins pour les rhinovirus humains.

  • Brevets adjuvants

Les adjuvants sont des composants des vaccins destinés à créer une réaction immunitaire intensifiée.

Les membres de l’ACIP possèdent des brevets sur les adjuvants utilisés spécifiquement dans les vaccins créés pour les bébés prématurés et les nouveau-nés nés à terme.

  • Analyses qui facilitent le développement de vaccins – Au cours du processus de développement de vaccins, les fabricants observeront souvent des échantillons biologiques pour des anticorps spécifiques; le CDC détient un brevet sur un test qui facilite ce système de surveillance.
  • Contrôle de la qualité des vaccins

Les brevets, sur divers aspects du contrôle de la qualité des vaccins, sont utilisés par les sociétés pharmaceutiques à grande échelle, une fois qu’un nouveau vaccin est activement distribué au public.

Au total, 56 brevets individuels se sont avérés être détenus, ou partagés par un ou plusieurs membres de l’ACIP, ou d’autres comités au sein du CDC.

Les membres affirment qu’ils sont impartiaux

Lorsqu’on leur pose des questions, sur leurs relations financières avec les sociétés pharmaceutiques, la plupart des membres de l’ACIP affirment qu’ils sont capables de rester impartiaux.

Et, ce malgré les récompenses, qu’ils reçoivent chaque fois, qu’une nouvelle vaccination est recommandée au public.

Dans de nombreux cas, les vaccins mis sur le marché sont par la suite retirés, après que des effets secondaires graves ont été documentés.

Le vaccin rotavirus en est un exemple.

Un an après son approbation initiale, il a été retiré du marché en 1999.

En 2001, le comité de réforme du gouvernement de la Chambre a constaté, que quatre des huit membres de l’ACIP, qui ont voté pour approuver le vaccin, avaient des liens financiers directs avec une ou plusieurs des sociétés pharmaceutiques, qui ont produit le vaccin pour l’usage public.

Au cours de près de 20 ans, des situations similaires impliquant de nombreuses autres vaccinations ont été documentées et de manière indépendante.

Une industrie de plusieurs milliards de dollars

L’industrie de la vaccination génère actuellement 30 milliards de dollars de bénéfices chaque année; dont certains, parviennent aux personnes mêmes qui créent le calendrier de vaccination.

Malgré, les inquiétudes reliant les vaccinations à l’augmentation de l’autisme, et à une foule d’autres troubles, le nombre de vaccins recommandés continue de croître chaque année.

Avec une nouvelle administration fédérale intéressée à découvrir les sales secrets cachés dans les alliances entre les membres des CDC et les fabricants de vaccins, nous pourrions commencer à voir une vague de poursuites, pour blessures corporelles et mort injustifiée directement liées à des comportements contraires à l’éthique; qui ont conduit à la diffusion de nombreux vaccins dangereux, sur un public inconscient.

Si le ‘Programme National d’Indemnisation des Vaccins’ (NVICP) est modifié, ou abrogé, les victimes des dommages causés par les vaccins seront légalement autorisées à déposer des plaintes directement contre les fabricants de vaccins et les membres du comité de l’ACIP; qui ont souvent eu connaissance des risques liés aux vaccins, tout en continuant à recommander leur utilisation.

Cette article est sur lawfirms, un site juridique regroupant des sujets juridiques

[Sujet juridique relative à Blessures corporelles – Fautes professionnelles médicales.]


Informations en lien


Lectures en lien

Les Centers of Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis ont produit des échantillons du virus SARS-CoV2 pour les sociétés biotechnologiques et pharmaceutiques. Le but est de rechercher des vaccins en utilisant des cellules foetales HEK-293T (une lignée cellulaire décédée de HEK-293).”
L’escroquerie H1N1 a été approuvée aux États-Unis par le CDC et le NIAID dirigé par le Dr Anthony Fauci.

Vous pourriez également lire...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.