Résumé de l’article ‘Are COVID Vaccine Safe and Effective?’,

du Dr sircus.com [19 avril 2021]

Les vaccins COVID sont-ils sûrs et efficaces?

Ils le sont d’après les experts en vaccins, les responsables de la santé publique, le président et presque tous ceux qui ont pris les vaccins, à l’exception de ceux qui en sont morts, ou qui ont contracté des caillots sanguins.

[Une longue liste d’autres dommages collatéraux graves et plus fréquents ont été constatés].

Le gouvernement des États-Unis a dû payé 4 milliards de dollars aux parents, dont leurs enfants sont décédés ou ont subi des lésions permanentes à cause des vaccins.

Des lésions qui inclues désormais et officiellement, l’autisme.

Ces paiements se sont effectués avant la sortie des vaccins COVID.

D’après VAERS [le système fédéral de notification des réactions indésirables aux vaccins], ces injections COVID semblent être les plus dangereuses de l’histoire de la vaccination.

Nous découvrons maintenant que les ‘vaccins’ COVID sont plus dangereux que la COVID.

Deux pays, la Norvège et le Danemark, ont complètement arrêté les injections COVID d’AstraZeneca.

L’Institut norvégien de santé publique déclare que, les injections expérimentales d’AstraZeneca sont liées à un risque plus élevé de blessures et de décès que le ‘virus’ COVID-19.

Tout le monde sait maintenant que les doses de Johnson & Johnson ont été suspendues aux États-Unis.

Lorsque la vérité sera révélée, tous les vaccins expérimentaux pourraient être suspendus.

Le CDC a annoncé le 15 avril 2021 l’existence de 3000 décès depuis décembre 2020, quand la FDA a donné l’autorisation d’utilisation d’urgence [EUA] aux injections COVID d’ARNm.

Ces 3005 décès dépassent maintenant le nombre total de décès de TOUTES les vaccinations entre août 2007 à fin novembre 2020 [juste avant le début des injections expérimentales COVID].

Par conséquent, il est constaté plus de décès en 4 mois qu’en 13 ans, avec plus de 56 869 événements indésirables après les vaccinations contre le coronavirus au 12 avril.

8 avril 2021

Cet ensemble de données VAERS fourni par Kennedy’s Children’s Health Defence News, montrait déjà 2602 décès signalés.

Sur les 2 602 décès signalés au 8 avril:

  • 27% sont survenus dans les 48 heures suivant la vaccination,
  • 19% sont survenus dans les 24 heures
  • et 41% sont survenus chez des personnes tombées malades dans les 48 heures après la vaccination.

Entre le 14 décembre 2020 et le 8 avril 2021, les données du VAERS ont montré 795 rapports liés à des troubles de la coagulation sanguine.

[400 sont attribués à Pfizer, 337 à Moderna et 56 à Johnson & Johnson.]

Ce fait ne sert pas au mieux la santé publique mais plutôt répand la mort et la souffrance.

Pourtant, Pfizer appelle à prendre une troisième dose dans l’année.

Et, elle demande à injecter des enfants et désire la totale probation de la FDA.

Quant à la presse il n’y a aucun décès signalé dû au vaccin.

Et, les CDC nient totalement ces décès.

De ce fait, nous devons nous en tenir aux rappels que, les vaccins sont parfaitement sûrs; et, qu’ils ne peuvent donc jamais causer la mort.

L’un des premiers décès COVID a été filmé.

Bien sûr, la mort de Tiffany a été rejetée violemment, car tous les décès dus à la vaccination contre les vaccins COVID sont refusés.

Il y a eu un océan de larmes pour les lésions et les décès dus aux vaccins, mais la presse, les tyrans des médias sociaux et le gouvernement nient chacun d’eux.

Les données européennes et les données britanniques semblent rapporter des dommages et des décès encore pires liés aux vaccins.

Tous les systèmes de notification sur les vaccins sont-ils un gaspillage d’argent dans les premiers pays des marchés mondiaux?

Leur rapport jusqu’au 10 avril 2021 répertorie 6662 décès et 299065 blessures à la suite de quatre différentes marques d’injections expérimentaux COVID-19.

Le 15 avril 2021, le système de déclaration des effets indésirables du vaccin COVID des Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé britannique a publié son dernier rapport.

Il rapporte un total de 847 décès et 626 087 blessures enregistrés à la suite des vaccins expérimentaux.

[521 des 847 décès ont suivi après des injections COVID d’AstraZeneca. Et, 492 105 des 626 087 blessures se sont produites après des injections COVID d’AstraZeneca.]

Les vaccins Pfizer et Moderna ARNm COVID sont les plus dangereux de tous les vaccins fabriqués.

Les vaccins J&J et le vaccin COVID d’AstraZeneca, désormais désavoués, viennent en deuxième place.

Cependant, le Dr Anthony Fauci et le président des États-Unis veulent que tout le monde les accepte.

Les responsables britanniques veulent approuver les injections chez les femmes enceintes, même si de nombreux rapports de fausses couches se sont produites.

Les injections COVID les plus dangereux de l’histoire

Évidement, sauf pour les aveugles, la réalité est que les médias publics et sociaux ne sont pas intéressés par le traitement du COVID-19 pour prévenir les maladies graves et la mort.

Mais ils sont résolus à vendre des vaccins, même s’ils sont expérimentaux et qu’ils sont les plus dangereux de l’histoire des vaccins.

La plupart des vaccinés par Moderna et Pfizer ne sont pas conscients des dangers des vaccins expérimentaux qu’ils prennent.

C’est une violation explicite du Code des procès de Nuremberg, en vertu duquel le nazi allemand Dr. Josef Mengele a été jugé et condamné.

Le Code de Nuremberg exige le consentement pleinement éclairé des sujets dans l’expérimentation médicale.

Les gens devraient connaître les risques, mais ils sont délibérément cachés au public.

Le virus n’est pas assez puissant pour éliminer des personnes en bonne santé, mais ces déploiement d’injections expérimentaux urgents qu’ils appellent vaccins peuvent tuer n’importe qui.

Mais ne vous inquiétez pas, vous pouvez obtenir une bière gratuite de Budweiser si vous prenez la photo.

Mère décédée après injection COVID de Pfizer
Sara Beltrán Ponce – La fausse couche s’est produite à 14 semaines et demie, ce qui indique que c’était trois jours après qu’elle a reçu la première ou la deuxième injection d’ARNm de Pfizer.

Et, certains responsables de la santé et des sociétés pharmaceutiques croient que les vaccins sont parfaitement sûrs; et, qu’ils doivent être administrés à toutes les femmes enceintes.

Conclusion

Si nos médias faisaient des reportages honnêtes sur la médecine ou les soins de santé, plus de personnes seraient en vie.

Et, moins de personnes subiraient de terribles souffrances.

Sur la base de l’hystérie galopante à propos des virus et d’autres échecs médicaux catastrophiques dans les domaines du cancer, des maladies cardiaques et du diabète, il semble que l’industrie pharmaceutique, qui est l’épine dorsale du complexe médico-industriel, en a après la race humaine.

Et, elle fait de son mieux pour ruiner autant de vies que possible.

J’appelle cela du terrorisme pharmaceutique et médical.

Nous savons que quelque chose ne va pas dans notre système médical, mais la plupart des gens leur confient encore leur vie.

Investir notre confiance dans les mauvaises personnes est généralement ruineux.

Combien de malhonnêteté et d’ignorance faut-il avant que le public cesse de faire aveuglément confiance aux médicaments mortels?

Je pense que nous avons répondu à la question sur la sécurité des vaccins COVID.

Des pays entiers ont accepté d’annuler l’approbation d’urgence de deux vaccins différents; et, certains experts en vaccins de premier plan ont appelé à l’annulation de tous les vaccins COVID.

La FDA devrait annuler l’autorisation d’urgence pour de nombreuses raisons, y compris la fraude médicale et la propagande qui insiste sur le fait que le COVID n’est pas facilement traité par d’autres moyens que les vaccins.

Les vaccins expérimentaux ont reçu une approbation d’urgence alors qu’il existe plusieurs options de traitement sûres et efficaces.

Il y a de la vitamine D, de l’ivermectine et même du bicarbonate de sodium qui a démontré son efficacité contre le COVID-19.

Le statut d’urgence ne peut être fourni qu’en l’absence d’options de traitement.


Autres lectures

Autres lectures ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.