La société controversée d’exploration de données, dont l’histoire et l’essor ont longtemps été inextricablement liés à la CIA et à l’État de sécurité nationale, utilisera désormais son logiciel pour identifier et hiérarchiser les mêmes groupes minoritaires qu’elle a longtemps opprimés au nom de l’armée américaine et du renseignement US.

7 décembre 2020,

Palantir’s Tiberius, Race, and the Public Health Panopticon

Par Jeremy Loffredo et Whitney Webb

L’opération Warp Speed, le ‘partenariat public-privé’ créé pour produire et distribuer des vaccins COVID-19 à la population américaine, devrait commencer à déployer une campagne de vaccination de masse dans les semaines à venir.

Avec l’approbation attendue de son premier vaccin candidat dans quelques jours, les aspects d’allocation et de distribution de l’opération Warp Speed ​​méritent un examen minutieux.

Et, en particulier à cause du rôle essentiel que l’une des sociétés les plus controversées du pays jouera dans cette entreprise.

Palantir Technologies

Palantir Technologies, la société fondée par Alex Karp, Peter Thiel et une poignée de leurs associés.

Elle a suscité la controverse pour son rôle de soutien dans l’occupation militaire américaine de l’Irak et de l’Afghanistan, ainsi que sa participation dans la détention d’immigrants ‘illégaux’, via leurs contrats avec le Department of Homeland Security, et dans les programmes d’application de la loi de la ‘police prédictive’ qui affectent de manière disproportionnée les quartiers minoritaires.

[Department of Homeland Security [DHS – Département de la Sécurité Intérieure]

Palantir, CIA …

Tout aussi controversés, mais peut-être moins connus, sont les liens de longue date et durables de Palantir avec la CIA et la communauté du renseignement en général.

Ils étaient intimement impliquées dans le développement des produits de Palantir; qui, fonctionnent désormais sur les bases de données des gouvernements et des entreprises du monde entier.

Palantir a longtemps aidé à opprimer des pays à l’étranger et des minorités au niveau national pour cet État de sécurité nationale; qui, dirige maintenant l’opération Warp Speed.

Opération Warp Speed

La sélection de Palantir pour gérer l’allocation du vaccin aux ‘groupes prioritaires’ peut ne semblait qu’un État de sécurité nationale qui souhaite attribuer un contrat à une entreprise familière et de confiance.

Cependant, la stratégie d’allocation met fortement l’accent sur la vaccination des minorités en premier, avec une justification douteuse.

Ce qui suggère qu’une autre raison a pu être à l’origine de la sélection de Palantir pour jouer un rôle de premier plan dans Warp Speed.

La première partie de cette série sur l’opération Warp Speed ​​and Race, ‘The Johns Hopkins, CDC Plan to Mask Medical Experimentation on Minorities as ‘Racial Justice”, explore en profondeur le plan d’allocation des vaccins de Warp Speed.

Ce plan utilise une approche progressive visant les ‘populations cibles’; qui, ont été identifiées à l’avance par diverses organisations gouvernementales, y compris le Comité consultatif des CDC sur les pratiques d’immunisation.

L’objectif principal de cette stratégie d’allocation est de fournir des vaccins d’abord aux minorités raciales et de manière à les faire se sentir ‘à l’aise’ et non comme des ‘cobayes’.

Cela est particulièrement flagrant étant donné que ces minorités recevront un vaccin expérimental qui, selon les documents de stratégie d’allocation, est susceptible de provoquer ‘certains effets indésirables’, . . . plus fréquemment dans ‘certains sous-groupes de la population’.

Les recherches montrent que les ‘sous-groupes’ les plus à risque de subir des effets indésirables sont ces mêmes minorités raciales.

Guerre de l’information et la coercition économique

En outre, la partie 1 a montré que le gouvernement pense que la guerre de l’information et la coercition économique seront probablement nécessaires.

Ceci dans le but de lutter contre ‘l’hésitation vaccinale’, parmi ces groupes minoritaires, plutôt que de cibler directement les causes réelles de cette ‘hésitation’; à savoir, en s’attaquant aux cas passés des expérimentations sur les minorités par le gouvernement américain.

La deuxième partie de cette trilogie couvre les fondements racistes des aspects clés de l’opération Warp Speed.

Le rapport révèle les vrais facteurs derrière la montée en puissance de Palantir en tant que contractant de la sécurité nationale; et, la vraie raison pour laquelle cette société a été choisie

Depuis la création de l’entreprise, elle aide le gouvernement américain à opprimer et à surveille les mêmes groupes minoritaires de population critique, qu’elle recense pour l’opération Warp Speed.

Les points abordés par Jeremy Loffredo et Whitney Webb

  • L’Ascension de Tiberius
  • Palantir et la militarisation des soins de santé
  • Un outil de surveillance et d’oppression
  • La mentalité derrière Palantir
  • Privatiser Total Information Awareness
  • De PROMIS à Palantir : construire le panoptique de la santé publique

L’article en entier sur Unlimited Hangout

Autres parties sur le sujet


En lien

Certains médias ont fait la promotion du vaccin Oxford-AstraZeneca COVID et sa nature ‘à but non lucratif’.

Mais, une fois que vous retirez les zones d’ombres, vous réalisez rapidement les intérêts qui se cachent en dessous, mais aussi l’aspect eugéniste qui se cache à l’arrière.


Tags


Autres

Autres lectures ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.