Avant propos

Après que des millions de personnes soient décédées, lors de la pandémie de grippe de 1918, les gouvernements du monde entier ont passé 25 ans à étudier les virus de la grippe à la recherche du meilleur agent pour les tuer.

L’iode incorporé dans les masques, les solutions, les aérosols et les préparations orales pourrait aider à tuer les virus de la grippe et à combattre une pandémie de grippe.

En 1945, nous savions que la vapeur d’iode était un excellent moyen de réduire la propagation virale pendant les pandémies.

Mais, pour une raison quelconque, cette solution n’est pas promue aujourd’hui.

L’iode alimentaire présent dans le sel iodé est inférieur aux quantités nécessaires pour remplir les rôles de défense du mucus.

Pour se protéger, les personnes souhaitant renforcer leurs défenses contre les infections doivent compléter leur alimentation avec de l’iode.

[- Sur Why Iodine]

Ce qui est partagé en l’espèce ne doit pas être considéré comme un avis médical.

Pour se faire sa propre opinion et tenter d’aider d’autres, faites vos propres recherches.

La solution de Lugol

En 1829, le médecin français Jean Guillaume August Lugol développe la solution de Lugol.

C’est un mélange ou une recette d’iode qui se compose de 3 ingrédients:

  • 1 partie d’iode élémentaire
  • 2 parties d’iodure de potassium
  • Eau distillée

À l’origine, il n’était produit qu’à 5%.

Mais aujourd’hui, il est composé de différentes concentrations, dont 2%, 5% et même 46%, etc.

Ce pourcentage permet d’ajuster plus facilement la quantité d’iode dans chaque goutte.

Un élément naturel essentiel pour la croissance humaine et la fonction métabolique.

L’iode élémentaire est constitué de deux atomes d’iode liés ensemble, sa formule moléculaire est I2.

Son numéro atomique est 53 et son symbole chimique I.

L’état ionique de l’iode se produit lorsque l’iode se lie à un autre élément, tel que le potassium.

Sous cette forme, l’iode peut être ingéré ou appliqué par voie topique.

[-Lugols / La FDA le site officiel du gouvernement des États-Unis donne même la recette de comment faire des Lugols à 5%]

Pourquoi les Lugols contiennent-ils deux types d’iode ?

Lorsque, nous consommons les deux formes, notre corps les utilise dans différents domaines.

Notre thyroïde semble apprécier la forme d’iodure de potassium; alors que, les seins, les ovaires et la prostate semblent préférer la forme d’iode (I2).

Lugols à 2% est l’iode le plus courant pour les débutants.

[- Lugols]

Il existe plusieurs formes d’iode que nous trouverons comme nutriment.

  • Iode élémentaire (I2)
  • Iodure de potassium (KI)
  • Iodure de potassium super saturé (SSKI)
  • Lugols solution (I2 + KI + water)
  • Lugols sous forme liquide ou en comprimés
  • Naissant
  • Varech

Il existe deux principales formes ‘brutes, d’iode utilisées pour la santé.

Iodure de potassium (KI) et iode élémentaire (I2).

Toutes les formes que nous voulons utiliser pour la guérison contiendront l’une ou les deux, ainsi que de l’eau distillée.

Il existe des formes d’iode avec de l’alcool à la place de l’eau qui ne sont pas conseillés pour cette fin.

[- Quel iode utiliser?]

Les personnes ayant des problèmes de thyroïde peuvent devoir faire plus de recherche sur l’iode

Il est assez courant que, les personnes qui découvrent l’iode prennent déjà une supplémentation en hormones thyroïdiennes.

Un aspect malheureux à cela est que, la plupart des médecins ne comprennent pas l’iode; vous devrez donc peut-être trouver un médecin compétent en iode.

Les suppléments d’hormones thyroïdiennes aident à soutenir l’incapacité de notre corps à créer ces hormones par lui-même.

Ces hormones sont créées avec de l’iode.

Le nombre dans les hormones communes, T4 et T3 est le nombre de molécules d’iode dans ces hormones.

Sans iode, ces hormones ne sont pas capables d’exister.

Ainsi, bien que de nombreuses personnes prennent de l’iode avec un complétant d’hormones, une fois que notre corps commence à fabriquer lui-même ces hormones, nous pouvons potentiellement en prendre trop.

Ces hormones thyroïdiennes font partie de notre métabolisme.

Si notre métabolisme n’est pas en mesure de bien fonctionner pour d’autres raisons, notre corps peut délibérément éviter la création de ces hormones, et il peut ne pas exiger que l’iode soit transformé en ces hormones.

C’est probablement la raison pour laquelle certaines personnes ne remarquent pas de changements dans l’état de leur thyroïde lorsqu’elles prennent de l’iode.

Médicaments

Les médicaments sont des substances complexes; qui, forcent principalement notre corps à faire quelque chose qu’il ne ferait pas tout seul.

Bien qu’il existe plusieurs cas, où les médicaments peuvent être utiles pour aider à restaurer des fonctions, ils agissent principalement contre la capacité de notre corps à se guérir.

Si notre véhicule est en panne de carburant, est-il utile d’acheter des solutions de rechange et des interventions coûteuse afin de le refaire fonctionner?

Alors pourquoi utiliser cette méthode avec notre corps?

Cela étant dit, vérifiez toujours auprès de votre praticien avant d’apporter des modifications à votre régime alimentaire en cas de prises de médicaments.

[- ‘Puis-je prendre de l’iode avec x’, où x est l’un des divers nutriments, aliments, boissons ou médicaments … / L’iode nécessaire à la vie, l’iode absente dans l’alimentation, les gens tombent malades ..]

Quelques études ont tenté de donner à l’iode une mauvaise réputation, à peu près au même moment où il a été systématiquement retiré de notre alimentation.

Les produits alimentaires et de consommation sont chargés de substances anti-iode; et, un grand pourcentage d’américains prennent des médicaments pour tenter d’atténuer les problèmes qui dépendent de l’iode.

En France, les experts relèvent une «carence modérée en iode».

Mais la situation est plus particulièrement grave chez les femmes enceintes, dont les «apports moyens en iode correspondent à moins de 50 % des apports nutritionnels conseillés [2]».

[- La déficience en iodine, anciennement nommée «crétinisme»]


L’iode: l’arme oubliée contre les virus de la grippe

Derry, D. : L’iode : l’arme oubliée contre les virus de la grippe.
Thyroïde Science, 4(9):R1-5, 2009.

[Pdf]

Contexte

Après la pandémie de grippe de 1918 qui a tué environ à 30 millions de personnes [aujourd’hui, l’estimation est à 50 et 100 millions de personnes], les gouvernements ont financé la recherche sur les causes de la pandémie.

Les virus de la grippe ont été isolés et des méthodes ont été découverts pour les tuer avec divers agents.

L’Iode était l’agent le plus efficace pour tuer les virus, en particulier les virus de la grippe.

L’Iode en aérosol a été trouvé pour tuer les virus en vaporisateur.

En 1945, Burnet et Stone ont découvert qu’en mettant de l’iode sur le museau des souris, cela les empêchait d’être infectées par des virus vivants sous nébulisation.

Ils ont suggéré que l’imprégnation des masques avec de l’iode aiderait à arrêter la diffusion des virus.

En outre, ils ont recommandé que le personnel médical dispose de chambres traitées par aérosol à l’iode pour l’examen et le traitement des patients hautement infectés.

Les méthodes actuelles de traitement de l’infection grippale sont l’isolement, le lavage des mains, les médicaments antiviraux et les vaccinations.

Les autorités de santé publique pourraient organiser la distribution d’iode et en même temps éduquer le public dans l’utilisation efficace de l’iode.

L’iode oral pourrait aussi, stimuler les mécanismes de défense de l’organisme dans la partie supérieure buccal et les muqueuses respiratoires.

Conclusion:

L’Iode incorporé dans les masques, les solutions, les aérosols et les préparations pourraient aider à tuer les virus de la grippe et à combattre une ‘pandémie’ H1N1.

À retenir de l’article

  • L’iode était l’antiseptique supérieur à de faibles concentrations qui, aidait à tuer les virus en suspension dans l’air qui causent la grippe, sans toxicité.
  • L’iode était l’agent le plus efficace pour tuer les virus, en particulier les virus de la grippe.
  • Ils ont recommandé que le personnel médical dispose de salles traitées aux aérosols d’iode pour l’examen et le traitement des patients fortement infectés.
  • Ils ont suggéré que l’imprégnation des masques avec de l’iode aiderait à arrêter la propagation virale.
  • Le lavage des mains est plus efficace lorsqu’il est effectué avec des solutions d’iode douces.
  • Mettre de l’iode sur le museau des souris a empêché les souris d’être infectées par le virus de la grippe vivant dans les brumes.
  • Des doses extrêmement élevées d’iode peuvent avoir des effets secondaires graves. Mais, seule une petite fraction de ces doses extrêmes est nécessaire pour tuer les virus de la grippe.
  • L’iode dans le sang se retrouve dans les sécrétions de mucus où il peut patienter et aide à se défendre contre les bactéries et les virus.

Autres points

  • Depuis 150 ans, l’iode est connu comme un antiseptique universel.
  • L’iode tue les bactéries, les virus, les champignons, les protozoaires, même les spores de bactéries et de champignons; y compris les spores du charbon.
  • Il a été utilisé avec succès contre les virus de la grippe, de l’herpès, de la variole et de la varicelle.
  • Aucun organisme ne développe de résistance à l’iode.
  • Les solutions aqueuses telles que celles de Lugol sont les meilleurs antiseptiques.
  • La pandémie de 1918 était inhabituelle; en ce sens qu’elle affectait de jeunes hommes en bonne santé, en particulier des soldats.

L’auteur de Why Iodine donne son point de vu sur la ‘pandémie’ de 1918.

‘Personnellement, je trouve cela très intéressant, en raison du lien entre les rayonnements électromagnétiques et la maladie.

Il se trouve que nous avons commencé à communiquer avec des avions et des sous-marins militaires via des rayonnements électromagnétiques des mois avant cette pandémie.

Les soldats auraient été exposés à ce nouveau rayonnement à un taux beaucoup plus élevé.’


Notes

Les rayonnements électromagnétiques et les virus?

Certains seront étonnés de savoir que, même des scientifiques font mention du lien entre les rayonnements électromagnétiques avec le virus, ou bien encore le cancer.

‘ … les ondes millimétriques 5G pourraient être de bons candidats pour la construction de structures de type virus telles que les coronavirus (COVID-19) dans les cellules.

L’étude a été rétractée mais les preuves d’une autre recherche sont suffisamment solides pour que l’organisation mondiale de la santé [OMS] classe les CEM comme facteur environnemental potentiellement cancérogène pour l’homme.

[- Études 2020: un rayonnement de 5G induisant un coronavirus dans les cellules de la peau, peut-être cancérigène?]

Mais, on a le droit de pas être en accord avec cette décision de l’OMS et cette étude, fournit grâce à une collaboration interdisciplinaire d’ingénieurs, de biologistes, de médecins.

D’autant plus que l’OMS avec ses gourdes n’est vraiment plus très fiable.

Mais, c’est pas tout.

‘Pandémie’ de 1918?

En effet, d’après des rapports récents, un vaccin injecté à des soldats à Fort Riley, contre la méningite bactérienne cultivé dans des chevaux [par le Rockefeller Institute for Medical Research, à New York] était la cause de la pandémie de 1918.

Et, devinez quoi.

Entre le 21 janvier et le 4 juin 1918, le Frederick L. Gates a consigné son expérimentation sur les soldats qui ont reçu 3 doses d’un vaccin contre la méningite bactérienne.

Veuillez lire le rapport de Fort Riley dans son intégralité; afin que, vous puissiez apprécier l’insouciance des expériences menées sur ces troupes.

“[…] Peu avant le petit déjeuner, du lundi 11 mars, le premier domino tomberait, signalant le début de la première vague de la grippe de 1918.

Le cuisinier de l’entreprise, Albert Gitchell, s’est présenté à l’infirmerie du camp pour se plaindre d’un ‘mauvais rhume’.

Juste derrière lui, le caporal Lee W. Drake a exprimé des plaintes similaires.

À midi, le chirurgien du camp Edward R. Schreiner avait plus de 100 hommes malades sur les mains, tous souffrant apparemment de la même maladie […]” (5) 

[- Un vaccin expérimental militaire a-t-il tué en 1918, 50 à 100 millions de personnes accusant une “grippe espagnole”?]

Quoiqu’il en soit, les preuves ne manquent pas pour montrer combien l’industrie vaccinale, ou pour ainsi dire le complexe médico-industriel est devenu très inquiétant.


Sur Why Iodine quelques astuces de bases sont données

Les astuces portent sur différents moyens de stimuler nos immunités et le métabolisme du corps grâce à des éléments et des méthodes naturelles.

Par exemple, une vitamine qui n’est pas à prendre à la légère est la D.

Par ailleurs, ‘un nombre croissant de recherches découvrent un lien entre la vitamine D et le COVID-19.

Ce qui amène certains experts à penser que, la ‘vitamine du soleil’ peut être utile dans la lutte contre le virus.’

[- 27 octobre 2020, ‘Une nouvelle étude a révélé que 80% des patients COVID-19 étaient carencés en vitamine D‘]

Pensez-vous sérieusement que, les confinement et les masques vont faciliter l’absorption de la vitamine D? Et, ces mesures restrictives vont-elles nous laisser évacuer dans de bonnes conditions et rapidement les virus ou les bactéries absorbés?

Certains sites d’informations ont même essayé de ternir l’image de la vitamine D.

[- Acharnement contre la vitamine D: quelle mouche les pique?]

En 1918, lors de la propagation mondial de la ‘grippe espagnole’, de nombreux médecins savaient que, l’air frais aiderait au processus de guérison.

Cependant, il ne faut pas oublié que, ‘le corps d’un homme adulte sain abrite plus de trois mille milliards de virus, pour la plupart des bactériophages infectant les bactéries présentes dans le tractus intestinal et sur les muqueuses.’

Et, ‘ils jouent un rôle important dans la régulation de la composition des communautés bactériennes vivant en symbiose avec l’homme.’

[- Publié le 28 mai 2012, dans Le Monde: ‘Les humains sont apparentés aux virus‘]

Sur Why Iodine, il est fait mention aussi de la nébulisation personnelle en iode.

Qu’est-ce que la nébulisation?

Depuis 150 ans, les humains utilisent la nébulisation.

C’est simplement, le fait de transformer des médicaments liquides en vapeur, afin qu’ils puissent être introduits dans les poumons, la gorge et les voies nasales.

La vapeur se présente sous une forme sous laquelle nos poumons peuvent interagir avec elle.

Puis, elle est transportée dans notre circulation sanguine.

Et, cette recherche a été consacré sur Pubmed: Une histoire de nébulisation

*[PubMed est le principal moteur de recherche de données bibliographiques de l’ensemble des domaines de spécialisation de la biologie et de la médecine.

Il a été développé par le Centre américain pour les informations biotechnologiques – NCBI.]

[Extrait]

Une histoire de nébulisation

[..] L’assaut de la tuberculose, semblable au SIDA un siècle plus tard, a remis en pratique l’utilisation inefficace de l’aérosolthérapie antiseptique.

Avec la découverte de l’adrénaline, les aérosols d’éphédrine ont connu une renaissance.

La mise au point des nébuliseurs à jet par R. Tiffeneau, père du FEV1 et MB Wright, père du débit de pointe, a permis une meilleure pratique de l’inhalothérapie.

En 1949, aux États-Unis, les nébuliseurs à ultrasons font leur apparition sous la forme d’humidificateurs, mais les médecins n’ont pas tardé à ajouter des médicaments pour produire des aérosols thérapeutiques.

Après 150 ans, avec l’amélioration des systèmes de nébulisation et de nouveaux médicaments nébulisés, l’histoire de la nébulisation n’est toujours pas terminée. [..]

Pendant longtemps, le SSKI (iodure de potassium super saturé), une forme d’iode (le lugol est également sans danger), a été nébulisé pour aider à nettoyer les poumons de diverses substances, notamment les infections à levures, champignons et moisissures, etc.’

Malheureusement, une fois qu’un virus a vaincu nos mécanismes de défense et exploite nos cellules pour se répliquer, l’iode et la nébulisation de l’iode n’auront pas beaucoup d’effets bénéfiques.

Mais, d’autres nutriments comme le glutathion et diverses vitamines peuvent agir plus rapidement, si nous les nébulisons.’

[L’auteur rapport comment il a nébulisé de la vitamine C, de la B12 et d’autres. Après ses recherches, il a constater qu’il les a utilisés adéquatement.]

En résumé, ‘l’utilisation d’un nébuliseur nous permet d’inhaler facilement et directement des substances.

‘Mais nous pouvons également utiliser d’autres méthodes pour amener ces substances dans l’air’ pour pouvoir les respirer.

Par exemple, les humidificateurs qui, fonctionnent de la même manière que les nébuliseurs et permettent de vaporiser les médicaments liquides ou les nutriments.’

Si aucune de ces méthodes n’est disponible, nous pouvons également saturer un chiffon ou un autre chiffon propre avec une substance et le placer sur notre tête, ou notre nez et la bouche et le respirer.

Bien qu’il existe de nombreuses substances qui, peuvent être inhalées en toute sécurité via cette méthode, des précautions doivent être prises et de petites doses doivent être testées au début pour s’assurer qu’une personne n’a pas un type de réaction.

Les informations fournies ici ne doivent pas être considérées comme un avis médical et une petite recherche doit être effectuée avant d’essayer l’une de ces méthodes.

L’auteur précise qu’il les a tous utilisés sans aucun problème.

Ils donnent des exemples d’humidificateur à brume.

Autres ressources connexes

Gravité réduite de la maladie du virus respiratoire syncytial avec l’iode: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3930944/

L’iode dans le traitement du paludisme, du Kala-Azar et de la variole : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5178600/

[Le National Center for Biotechnology Information (NCBI), en français ‘Centre américain pour les informations biotechnologiques‘, est un institut national américain pour l’information biologique moléculaire.

Le NCBI fait partie de la bibliothèque américaine de médecine, un des Instituts américains de la santé.]

L’auteur ajoute une vidéo explicative sur les symptômes d’une carence en iode, une idée générale de ce que c’est; et, pourquoi elle est absente de notre alimentation [etc.].

Qu’est-ce que l’iode et pourquoi nous en avons besoin?

L’auteur pose cette question suivante.

‘Alors que notre économie s’effondre et que le monde panique à cause d’un virus, pourquoi les médias grand public et notre mafia médicale ne parlent-ils pas d’iode?’


Autres

‘L’iode est la seule option, lorsqu’il s’agit d’éliminer ces haloïdes toxiques du la thyroïde et même la glande pinéale où se concentre le fluorure; surtout, quand il y a une carence en iode dans le corps.’
 

‘La glande pinéale humaine contient la plus forte concentration de
fluorure dans le corps. Le fluorure est associé à une dépression pinéale,
une synthèse de la mélatonine et cette dépression augmente les chances de cancer.’

[ L’iode protège contre la toxicité du fluorureDr Mark Sircus, 2011]

‘Une dégénérescence neurologique arrive avec des carences en magnésium et en iode; et les substances toxiques injectées deviennent plus dangereuses lorsque ces minéraux de base (dont le sélénium qui est important pour neutraliser le mercure) sont en nombre insuffisant.’

[- Des dommages vaccinauxDr Mark Sircus, oct 2010]

L’iode, le tueur universel de pathogènes

‘Dès le 1er juin 1905, un article fut imprimé dans le New York Times sur l’utilisation réussie de l’iode pour consommation contre la tuberculose.

Bien que l’iode tue la plupart des agents pathogènes sur la peau dans les 90 secondes, son utilisation comme un antibiotique, un antiviral et un antifongique a été complètement ignoré par la médecine moderne.’

‘La plupart des bactéries sont tuées dans les 15 à 30 secondes à son contact.’

‘L’iode est de loin le meilleur antibiotique, antiviral et antiseptique de tous les temps.’ [Dr. David Derry]

Le Dr David Derry dit que, l’iode est efficace, ‘pour les agents pathogènes standard tels que, le staphylocoque, mais aussi l’iode a le plus large spectre d’action, moins d’effets secondaires et aucun développement de résistance bactérienne.’

[- Traitements contre la grippe porcineDr Mark Sircus, sept 2009]

Test de patch à l’iode

Le test de patch à l’iode est un test généralement simple qui permet de détecter une carence en iode.

Bien que ce ne soit pas le test d’iode le plus précis, et qu’il ne teste pas les niveaux d’iode exacts, il est très simple et peut être un excellent guide de départ.

Voici une explication pour le test du patch d’iode sur Sante Nutrition.

Pour critiques supplémentaires


Bibliothèque

Merci pour votre passage et garder l’esprit ouvert.

Neilly Free M.

Autres lectures ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.