Au cours des sept dernières années, et en grande partie grâce aux conseils et aux pratiques de Arthur J. Finkelstein, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán a réussi à transformer ce petit pays d’Europe centrale en une pâle copie de l’ex-République démocratique. [1]

D’après Wikiped, en 40 ans, Finkelstein a travaillé pour des candidats conservateurs et de l’extrême droite aux États-Unis, au Canada, en Israël, en Europe central et de l’Est.

Avec son frère Ronald, Arthur J. Finkelstein dirigeait une société de conseil en politique à New York.

Ses spécialités étaient les sondages, la stratégie, le message, les médias, le placement d’annonces et le conseil sur la gestion générale d’une campagne.

Son surnom était le ‘Marchand de venin’.

Philip Friedman, un consultant de Manhattan qui a fait ses débuts en travaillant pour David Garth, le rival démocrate de Finkelstein, a déclaré:

‘Finkelstein est le genre ultime de Dr. Strangelove, qui pense que vous pouvez largement ignorer ce que les politiciens vont dire et faire, ce que les journaux vont faire; et, qu’en créant un message simple, clair et souvent négatif, lequel répété assez souvent, peut vous amener à la victoire.‘ [2] [2a]

Stephen Rodrick, qui a dénoncé Finkelstein dans un article de 1996 (Boston Magazine), a déclaré:

‘Je pense qu’il est clair, qu’il y a un élément d’hypocrisie, là où [Finkelstein] vit ce genre de style de vie gay calme tout en gagnant des millions de dollars sur des candidats qui dénigrent les gays.’

Le fait d’être juif n’a pas non plus empêché Finkelstein d’aider à rappeler constamment aux électeurs, lors d’une course au Congrès … en 1978, que le candidat démocrate, Max Heller, était juif.

[Un sondage réalisé par Finkelstein pour le républicain Carroll Campbell, a qualifié Campbell de ‘natif de la Caroline du Sud’ et Heller ‘d’immigrant juif’. Et, il a attaqué Heller pour ne pas ‘croire en Jésus-Christ.’ Heller a perdu par moins de 6 000 voix.] [2] [2a]

Finkelstein a grandi dans une famille juive et ses parents étaient des immigrants d’Europe de l’Est.

Finkelstein, qui travaillait pour Orbán, est un associé de longue date de Donald Trump.

Une association qui remonte à l’époque de Roy Cohen. [1]

Plusieurs noms du cercle de Cohn se retrouvent dans celui de Jeffrey Epstein.

Ils apparaissent dans le tristement célèbre ‘petit livre noir‘ d’Epstein. [3]

‘Epstein n’est que la dernière incarnation d’une opération beaucoup plus ancienne, plus vaste et plus sophistiquée; laquelle, offre une fenêtre effrayante sur la profondeur des liens du gouvernement américain avec les équivalents modernes du crime organisé.’

Lors d’une séance d’entretien avec l’ancien détective, Cohn a admis avoir fait partie d’une opération de chantage sexuel ciblant des politiciens en utilisant des enfants prostitués. [3]

Roy Cohn tenant le tableau de lui avec Trump.

Cohn était gay et dirigeait des réseaux de maltraitance d’enfants pour la CIA.‘ [4]

Roy Cohn a été protégé par les frères Dulles tout au long de sa carrière. [5]

[Allen Welsh Dulles premier directeur civil de la CIA et secrétaire d’État durant la présidence de Dwight David Eisenhower]

Cohn était une figure centrale de la ‘mafia de la lavande‘. [6]

Et, Trump a eu des liens avec le mafieux pédocriminel Epstein. [7]
Jeffrey Epstein et Donald Trump à Mar-a-Lago en 1997.
Getty ImagesVidéo du président Trump faisant la fête avec Jeffrey Epstein en 1992

Après qu’il a plaidé coupable en 2008, à une accusation de prostitution impliquant une adolescente, Epstein a reçu de Leon Black 158 millions de dollars.

Leon Black, co-fondateur d’Apollo Global Management, a accepté de démissionner de ses fonctions de PDG.

Pourquoi un homme sophistiqué comme Leon Black, un milliardaire réputé à l’abri s’associe et paye des millions à Epstein?

Un rapport de la commission du renseignement du Sénat sur la Russie établit que Leon Black a accompagné Trump, lors de sa visite à Moscou en 1996, pour des transactions immobilières.

En 2011, Black est retourné en Russie pour une rencontre en tête-à-tête avec le président russe Vladimir Poutine.

Il connaît également de nombreux oligarques russes.

De plus, il s’est engagé à aider la Russie à mettre en place un fonds souverain de 10 milliards de dollars, le Russian Direct Investment Fund (RDIF).

Il a aussi socialisé avec le beau-fils de Trump, Jared Kushner.

Et, la société Apollo a prêté 187 millions de dollars à la société immobilière familiale de Jared Kushner.

En août 2021, une plainte est déposée par une mannequin russe; elle accuse Black d’avoir tenté de faire en sorte qu’elle ait des relations sexuelles avec Jeffrey Epstein.

Les Russes et l’équipe de la campagne Trump avaient des intérêts stratégiques identiques.

Ils voulaient tous les deux positionner Hillary Clinton comme une candidate ‘tordue et indigne de confiance‘.

Ce qui était méconnu, c’est que l’architecte de cette grande stratégie était Arthur J. Finkelstein.

Finkelstein est peut-être l’adversaire le plus acharné d’Hillary Clinton parmi un petit cercle de gourous des campagnes pro-républicaines.

Fréquemment, il visitait de nombreuses capitales où Poutine est considéré comme un héros. [1]

Il y a des années, Finkelstein a présenté Paul Manafort aux oligarques ukrainiens pro-russes de Poutine; lesquels utilisent leur entreprise pour faire avancer la fortune de Poutine à l’étranger.

Finkelstein a joué un rôle important dans l’ajout de Manafort à l’équipe de Trump. [1]

‘En mars 2019, Manafort est condamné à 47 mois de prison pour fraude fiscale et bancaire.

Une semaine après, une sentence de 43 mois s’ajoute pour blanchiment d’argent, lobbying non enregistré et tentative de subornation de témoins.’

Puis, ‘Paul Manafort est libéré de prison, en raison de problèmes liés au virus du Parti communiste chinois.’ [8]

‘Mueller a inculpé des dizaines de Russes, Manafort et plusieurs autres. [9]

Mais le rapport final de son équipe n’a pas établi de collusion entre Trump, ou sa campagne et les acteurs russes.’

Le ministère de la Justice a publié une version expurgée du rapport de Robert Mueller.

Trump a rencontré Paul Manafort par Roy Cohn.

Finkelstein a été le chef stratège politique de Viktor Orbán, le plus fidèle partisan de Poutine dans l’alliance occidentale.

Finkie, comme Orbán aime l’appeler, travaille pour certains des autocrates les plus notoires des anciennes républiques soviétiques.

Il effectue ses activités toujours indirectement, de sorte que ses payeurs sont difficiles à identifier.

Une compétence qu’il a transmise à l’ex-président de campagne de Trump, Manafort. [1]

En 2010 en Hongrie, par Finkelstein, George Birnbaum a dirigé l’organisation de la campagne de réélection de Vikor Orbán.

Rick Gates, partenaire commercial de longue date de Paul Manafort, qui a plaidé coupable à plusieurs des accusations de fraude financière et d’évasion fiscale, a fait appel aux services de Psy-Group en 2016.

Gates a entendu parler pour la première fois de Psy-Group par l’associé d’Arthur J. Finkelstein, George Birnbaum; lequel a des liens étroits avec d’anciens et actuels responsables du gouvernement israélien.

Birnbaum a travaillé directement avec les employés de Psy-Group pour affiner les propositions de la campagne Trump. [10]

Psy-Group a promis que les ‘vétérans du renseignement‘ utiliseraient diverses méthodes pour évaluer les tendances de vote des quelques 5 000 délégués à la convention de nomination républicaine. [..]

Plus de 40 employés de Psy-Group devaient utiliser de fausses identités en ligne ‘d’apparence authentique’ pour agresser 2 500 cibles avec des messages personnalisés. [..]

Birnbaum a consulté et géré des campagnes à travers l’Europe, le Moyen-Orient, l’Afrique, l’Asie et l’Amérique du Sud.

En 1996, Birnbaum a aidé Finkelstein à organiser la victoire électorale de Netanyahu sur Shimon Peres.

Birnbaum a déménagé en Israël pour servir de consultant à Benjamin Netanyahu, devenant chef de son cabinet; puis, ils s’associent.

En 2013, Birnbaum a joué un rôle essentiel en tant que conseiller de Netanyahu et d’Avigdor Lieberman; lequel était ministre israélien des Affaires étrangères.

Le but était d’unir les deux partis aux élections nationales.

Une stratégie qui a aidé à réélire Netanyahu au poste de Premier ministre.

Début 2015, il a travaillé sur la campagne de Netanyahu pour un quatrième mandat.

Dans le centre de Budapest, les membres de la synagogue Chabad se souviennent du Birnbaum l’orthodoxe assistant aux prières et au déjeuner du Chabbat, afin qu’il puisse être proche des rassemblements du samedi d’Orbán. [10]

La ville de Prague est devenu un important lieu de rencontre neutre entre les responsables de la campagne [2016] de Trump et leurs homologues russes.

En 2014, Viktor Orbán fait partie d’une longue liste de contacts qui composent le ‘réseau Eurasien‘ d’Alexandre Douguine, dans la poursuite de l’agenda géopolitique. [11] / [12]

L’Union eurasienne de Douguine aurait besoin d’une idéologie déterminante; et, il développe la “quatrième théorie politique”.

Elle combine tous les points forts du communisme, du nazisme, de l’écologisme et du traditionalisme.   

La théorie de Douguine prétend aller au-delà de la troisième position strassérienne, comprenant la “première position” (nazisme et fascisme), dans la “deuxième position” la justice sociale (Mouvement social européen) et dans la troisième position “l’identité traditionnelle”. [12]

Douguine a proposé diverses stratégies pour différents pays, dans les Fondations de la géopolitique, sur la façon de combattre l’influence américaine ou de gagner des alliés.

Il a prescrit la nécessité pour les services spéciaux russes et leurs alliés de ‘provoquer toutes les formes d’instabilité et de séparatisme au sein des frontières des États-Unis.’ [12]

Douguine ajoute:

Il est particulièrement important d’introduire le désordre géopolitique dans l’activité interne américaine, en encourageant toutes sortes de séparatismes, de conflits ethniques, sociaux et raciaux et de soutenir activement tous les mouvements dissidents, des groupes extrémistes, racistes et sectaires.

Ainsi ces actions déstabiliseront les processus politiques internes aux États-Unis.

Et, il est logique de soutenir simultanément les tendances isolationnistes à l’intérieur de la politique américaine. […] [13] [14]

Viktor Orbán est vu comme le premier ministre d’extrême droite de Hongrie.

‘Ces dernières années, il y a beaucoup de dirigeants d’extrême droite en Europe qui font le pèlerinage de Budapest.’ [15]

Budapest vendredi 24 septembre 2021 – Éric Zemmour, Marion Maréchal et Viktor Orbán
Le système Orbán, un modèle pour Éric Zemmour?
Marine Le Pen rencontre Viktor Orban le 26 octobre.
[15] Les dirigeants de l’extrême droite française posent devant Viktor Orban
[Oct. 2021]

Orbán est l’actuel chef du parti national conservateur Fidesz.

Csanád Szegedi a été un chef adjoint du parti d’extrême droite Jobbik; et, il le représentait également au Parlement européen.

Désormais, il se fait appeler Dovid Szegedi; il mange casher, apprend l’hébreu et se rend à la synagogue tous les vendredis.

‘C’est ma véritable identité’, a déclaré Szegedi. [16] [17]

Le parti Jobbik est un groupe d’extrême droite antisémite et ultranationaliste.

Certains disent [2013]:

Le gouvernement Orbán ne reconnaît pas que depuis son arrivée au pouvoir il y a trois ans et demi, il a exécuté le programme politique du Jobbik presque à la lettre.’

En termes de politique concrète, Jobbik et Fidesz sont pratiquement indiscernables.

Le Jobbik est simplement une version un peu plus radicale, franche, explicitement antisémite et anti-tsigane du Fidesz.’ [18]

Le parti Fidesz d’Orbán supplante le parti radical Jobbik?

‘Au cours de sa campagne [2018], Orbán a imputé les problèmes de son pays à un financier juif, George Soros; et il a gagné gros.

Avant les élections hongroises d’avril 2018, le Black Cube [une agence de renseignement privée fondée en 2010 par des anciens officiers de renseignement israélien] a fait campagne contre les ONG libérales liées au financier George Soros.

L’agence a soutenue la bataille d’Orbán contre les organisations qui s’opposent à sa politique. [11]

Or, en 1989, Viktor Orbán a reçu une bourse de la Fondation Soros pour étudier les sciences politiques au Pembroke College d’Oxford.

La Fondation Soros appartient à George Soros.

Après sa victoire, Zoltán Kovács, le porte-parole d’Orbán, a déclaré que les attaques contre Soros ‘ne pouvaient pas être antisémites, car elles ont été reprises par Netanyahu‘.

Puis, ‘il y a eu de nombreuses manifestations contre le Premier ministre hongrois Viktor Orban après ses annonces sur l’immigration.’

Mais, Orbán est décrit comme l’un des plus proches alliés de Netanyahu en Europe.

Netanyahu semble préférer le leader hongrois Victor Orban, un néo-fasciste, plutôt que Macron.’ [19] / [20]

‘En Hongrie, le gouvernement actuel de Victor Orbàn fait de Miklos Horthy un héros.

Horthy était en charge du gouvernement fantoche d’Hitler en Hongrie.’ [21]

‘Orbán a déclaré que le gouvernement hongrois a toujours traité l’antisémitisme avec une tolérance zéro.

Et, il a offert une coopération continue à Lauder ‘à la lumière des valeurs communes’.

Orban avec le président du Congrès juif mondial, Ronald S Lauder
‘Lauder a qualifié la récente visite de Viktor Orbán en Israël d’encourageante.
Et, il a remercié le gouvernement hongrois pour son soutien à l’État juif dans les forums internationaux.’
[Viktor Orbán a reçu Ronald S. Lauder – oct. 2021]

‘Ronald Lauder a assisté à l’ouverture de la synagogue de la rue Rumbach, à la suite d’un projet de rénovation de 3,2 milliards de fonts (9,14 millions d’euros).

Projetsoutenu par le gouvernement hongrois qui a remporté un prix de restauration de l’ICOMOS (Conseil international des monuments et des sites).’ [22] [Juin 2021]

Ronald Lauder a donné 1,1 million de dollars au groupe Secure America Now.

Lauder était l’un des plus gros bailleurs de fonds d’un groupe secret qui a dépensé des millions de dollars en publicités ciblées prédisant une prise de contrôle musulmane des États-Unis.‘ [23]

‘Secure America Now présentaient de fausses publicités promotionnelles de voyage en décrivant des pays repris par l’État islamique.

Dans une publicité, la Statue de la Liberté porte une burqa et le signe Hollywood est remplacé par “Allahu Akbar”.’

Le groupe a utilisé des publicités ciblées sur Facebook et Google pour atteindre les électeurs potentiels dans les États et districts indécis.’ [24]

Lauder et Trump

Estée Lauder, une amie de Roy Cohn, et ses fils Leonard et Ronald .. [3. De la Russie avec amour]

Trump raconte dans The Art of the Deal qu’il a été invité à Moscou par l’ambassadeur soviétique Youri Dubinin.

La fille de Dubinin, Natalia Dubinina déclare:

‘La visite de mon père a fonctionné sur lui [Trump] comme du miel pour une abeille.’

Natalia a dit que tout cela faisait partie d’un effort déterminé du gouvernement soviétique pour recruter Trump.

Six mois plus tard, Trump est invité à un déjeuner organisé par Leonard Lauder; où, il était assis à côté de Dubinin.

Estée Lauder était une amie de Roy Cohn.

Le frère de Lauder, Ronald, un ami proche de Roy Cohn, a été proche de Donald Trump, depuis leur adolescence.

Ils ont tous deux fréquenté la Wharton School de l’Université de Pennsylvanie dans les années 1960.

Et, ils partageaient les mêmes cercles sociaux et politiques à New York. [25]

Ronald Lauder fait parti du ‘groupe MEGA’.

(Groupe juif MEGA, alias ‘le groupe d’étude” des espions / agents milliardaires américano-israéliens du Mossad et de façade des activités de lobbying pro-israéliennes’)

Ronald Lauder, le PDG d’Estée Lauder Co., a aidé Jeffrey Epstein à obtenir son faux passeport autrichien avec une résidence en Arabie Saoudite.

Lauder est aussi lié au parti israélien du Likoud, associé à un pédophile et un pédopornographe condamné.

Auparavant, il a aidé à privatiser le World Trade Center afin que Larry Silverstein puisse l’acheter juste avant les ‘attentats terroristes‘ du 11 septembre 2001.

MEGA est lié à l’espionnage israélien en Amérique de Bill Clinton à Donald Trump.

Lauder a des liens de longue date avec Benjamin Netanyahu.

Aussi, il est un bailleur de fonds de longue date d’IDC Herzliya; laquelle est une université israélienne étroitement associée au Mossad, à ses recruteurs et aux services de renseignement militaire israéliens.

Lauder a cofondé le réseau de diffusion d’Europe de l’Est, le CETV avec Mark Palmer, un ancien diplomate américain, assistant de Kissinger et un rédacteur de discours de Reagan. [25]

Lauder a fait un don d’au moins 1,75 million de dollars pour soutenir Trump .. .’

Donald Trump serrant la main de Ronald Lauder, président du Congrès juif mondial.
Ces super donateurs de PAC ont pu cacher leur identité avant les élections de 2016.

En juillet 2016, Orbán est devenu le premier dirigeant étranger à soutenir Trump à la présidence.

Steve Bannon ancien stratège en chef du président Trump a décrit Orbán comme un ‘Trump avant Trump‘.

Orbán a affirmé que ses politiques d’immigration et de lutte contre le terrorisme faisaient de lui une meilleure option pour la Hongrie et l’Europe que sa rivale démocrate Hillary Clinton.

Étroitement lié à Vladimir Poutine, Orbán a permis au Kremlin de faire ce qu’il veut à l’intérieur des frontières hongroises.

En 2014, le Rabbin Berel Lazar était le seul dirigeant juif présent à l’annonce de Poutine de l’annexion réussie de la Crimée.

Lors d’une réunion la même année avec Lazar et les grands rabbins d’Israël, d’Europe et de Russie, Poutine a déclaré qu’il ‘soutient la lutte d’Israël’.

Poutine est considéré comme un ‘véritable ami‘ et allié de Benjamin Netanyahu [..]

18. Israël d’abord

Au cours de la réunion, le grand rabbin Sépharade d’Israël, Yitzhak Yosef, déclare à propos du règne de Poutine en Russie:

‘Selon la tradition juive, votre direction est décidée par le royaume de D.ieu, Roi du monde. Et, donc nous vous bénissons.

Béni soit Celui qui a donné de sa gloire à la chair et au sang.’

Bien que, l’UE a condamné l’annexion de la Crimée par la Russie, Viktor Orban a souligné la neutralité de la Hongrie dans ce conflit.

Selon la Commission européenne, la Hongrie a ainsi reçu 5,6 milliards d’euros l’année dernière. [Article fev. 2021]

En outre, la Hongrie a obtenu un prêt de 504 millions d’euros du fonds de ‘Soutien pour atténuer les risques de chômage en cas d’urgence’ (SURE), …

Cet argent peut être dépensé en suppléments ou remplacements de salaire et en dépenses de santé.

Et, la Hongrie a reçu 26,5 millions d’euros du Fonds de solidarité de l’Union (créé pour répondre aux catastrophes naturelles majeures).

Au mépris de l’union européenne, Orbán à l’air de faire penser à son peuple que cette aide est absente.

Mais, ‘compte tenu de la pandémie, elle pourrait désormais être utilisée pour répondre aux urgences médicales.’

Le commissaire européen au Budget, Johannes Hahn déclare:

‘Nous avons besoin d’un meilleur équilibre entre les réformes et les investissements.’

Si cela reste l’objectif de la Commission européenne, Orbán sera en grande difficulté.

Il aime ‘l’investissement‘, surtout lorsqu’il profite à lui et à ses amis, mais son zèle pour la réforme fait cruellement défaut.

Il sait, en observant les efforts des gouvernements précédents, que les réformes s’accompagnent souvent d’une allocation plus stricte des ressources et [/ou] de l’aversion de la population pour tout ce qui est nouveau et différent.

‘Orbán est le pionnier de nombreuses tolérance zéro en matière de politique anti-immigration.’

‘Trump l’a félicité .. pour avoir “fait ce qu’il fallait, en matière d’immigration”.’

Le parti d’Orbán s’est efforcé de consolider son pouvoir en sapant l’indépendance de la justice, en réprimant la liberté des médias et en mettant à l’écart les partis d’opposition.

Orbán a qualifié son système politique de démocratie illibérale.

La Fédération de Russie sous Vladimir Poutine est décrite comme une démocratie illibérale.

Malgré toute la propagande de ces dernières années, les chiffres démographiques montrent une réticence obstinée [de la population] à aller dans la direction souhaitée par le gouvernement. [2019]

Le dernier plan d’Orbán pour lutter contre la faible fécondité est d’augmenter les taux de natalité.

Une étude de l’Association des hôpitaux religieux et de Merck Pharmaceutical Company révèle qu’en Hongrie, un couple sur sept en âge de procréer est incapable d’avoir des enfants en raison de problèmes d’infertilité.

Et, les solutions à cette question font fasse à des restrictions, ou des mesures demandant beaucoup de dépenses de la part du gouvernement.

Jusqu’à présent, rien de ce que le gouvernement a essayé n’a fonctionné.

Au cours des trente dernières années, la Hongrie a glissé vers un désastre démographique.

[2015]

En 2001, Orbàn a prononcé un discours devant l’Amerikai Kereskedelmi Kamara …, dans lequel il a présenté un plan.

Il indiquait que ‘la Hongrie pourrait accueillir dans les cinq prochaines années plusieurs millions d’immigrants.’ [26]

Sinon, a-t-il dit, le pays ne pourrait pas maintenir son taux de croissance économique.

Il a affirmé que, ‘la Hongrie pourrait facilement fournir des moyens de subsistance à 14 millions de personnes’.

À quel genre de personnes Viktor Orbán pensait-il?

Lors de ses propos sur l’immigration, il a évoqué l’admission prochaine de la Hongrie dans l’Union européenne; il pensait peut-être à des hommes d’affaires occidentaux s’installant en Hongrie à la recherche d’opportunités économiques.

Il a aussi souligné que chaque année plusieurs milliers de Hongrois ethniques des pays voisins s’installent en Hongrie. [..]

Viktor Orbán a clairement indiqué que, bien qu’en théorie il soit favorable à l’immigration, celle-ci ne devrait pas provenir de pays non chrétiens.

Orbán … ‘ne veut pas qu’il y ait des racailles musulmanes dans son pays chrétien.

Il ne veut surtout pas de Noirs d’Afrique dans une Hongrie blanche et immaculée.’

Compte tenu des énormes différences de niveau de vie entre l’est et l’ouest de l’Union européenne, le vieux rêve d’Orbán de remplir le pays d’Européens occidentaux ne peut pas se matérialiser, avant très longtemps, voire jamais.

La perspective de voir venir en grand nombre des Hongrois de souche est également peu probable. [26]

Depuis 2018, une loi en vigueur en Hongrie rend l’assistance aux immigrés un acte criminel.’

Selon des critiques, le gouvernement hongrois a enfreint ses propres lois en 2016 (ou 2017), en recrutant des immigrants du Venezuela. [2019]

L’aspect le plus curieux de cette histoire est le secret relatif qui a entouré le ‘rapatriement’ de ces réfugiés vénézuéliens.

Les premiers réfugiés vénézuéliens sont placés dans le complexe de vacances du gouvernement à Balatonőszöd, un site rendu tristement célèbre par le discours de Ferenc Gyurcsány au printemps 2006 .. .

Peu après l’installation des Vénézuéliens, la panique a éclaté en ville parce que les habitants ont vu des ‘migrants noirs’.

Il s’est avéré que quelques-uns d’entre eux avaient une peau plus foncée. [..]

«Réfugiés hongrois» du Venezuela / Source : 24.hu

Rapidement, les nouveaux arrivants sont déplacés vers des lieux, où leur présence ne provoquerait pas un tel émoi.

La politique d’immigration de Trump était la tolérance zéro.

‘Pendant la campagne de Donald Trump, Stephen Miller a propagé les messages anxiogènes de Jeff Sessions sur l’immigration auprès des éditorialistes conservateurs.’

‘II martèle le message du candidat concernant la construction du mur avec le Mexique.’

[Miller] est un ‘bon disciple du polémiste David Horowitz, considéré aujourd’hui comme islamophobe par le Southern Poverty Law Center (SPLC)’

Le SPLC est ‘spécialisé dans le suivi des groupes radicaux.’ [27]

Quand Trump s’est présenté aux élections en 2015-6, il promettait de ‘Construire un mur frontalier‘ et que ‘le Mexique en paierait le prix‘.

Government Accountability Office [GAO] a déclaré ‘que l’ancien président n’avait pas tenu ses promesses concernant le mur frontalier; et, il a menti sur ce qu’il a réellement construit.’

[GAO – L’organisme d’audit, d’évaluation et d’investigation du Congrès des États-Unis]

En outre, Steve Bannon, Brian Kolfage et d’autres ont eu recours à des moyens frauduleux pour soutirer des millions de dollars aux partisans stupides de MAGA.

[MAGA – ‘Make America Great Again’: rendre à l’Amérique sa grandeur – Slogan de campagne de Trump.]

Trump a gracié Bannon pour avoir arnaqué ses propres partisans.

En 2017, un ancien agent de la patrouille frontalière a déclaré que le mur de Trump n’était pas une bonne idée.

‘C’est la politique de “tolérance zéro” concernant l’immigration qui a conduit à arracher les enfants à leurs parents.’

Des critiques se sont fait entendre.

‘En vertu de cette politique, quiconque traverse la frontière sans papiers, pour quelque raison que ce soit, est catalogué comme étant un ‘criminel’.

Il est ‘arrêté et emprisonné sans possibilité de verser une caution.’

Ceux qui ont des enfants en sont immédiatement séparés; puisque les enfants ne sont pas accusés d’un crime, comme le sont leurs parents.

Mais les enfants sont envoyés dans différentes prisons, appelées centres de détention.

Ils sont disséminées à travers tout le pays, souvent loin du lieu de détention de leurs parents. [2018] – [28]

Puis, Trump a dû signé un nouveau décret mettant fin à la pratique, mais cela ne signifie pas que les familles seront réunies.

‘Séparer les enfants de leurs familles est une caractéristique des régimes totalitaires et fascistes, mais les États-Unis ont leur propre histoire honteuse de destruction brutale des familles d’immigrants.’

Quant au décret 13769, intitulé ‘Protéger la nation contre l’entrée des terroristes étrangers aux États-Unis, et qui a été qualifié d’«interdiction des musulmans», a été bloqué par divers tribunaux.

Il était en vigueur du 27 janvier 2017 au 6 mars 2017, date à laquelle il est remplacé.

Par les chiffres: le véritable bilan de Trump en matière d’immigration et de frontières est celui de l’échec, de la cruauté et du chaos.

Depuis son ordonnance du 20 juillet, Trump a intensifié sa rhétorique anti-immigrés.

Il a affirmé que les immigrés ‘envahissent’, ‘infestent’ le pays et qu’ils sont des tueurs, des violeurs et des trafiquants de drogue.

Trump a consolidé un gouvernement autoritaire avec les pièges de la démocratie bourgeoise, à la manière du gouvernement hongrois actuel de Viktor Orbán.’

En Europe, certaines personnalités politiques rêvent ou sont adeptes de cette tolérance zéro.

En 2015, Marine Le Pen a prôné la ‘tolérance zéro’ face au communautarisme qu’elle considère comme ‘le cancer’ de la société.

L’ex-directeur de campagne de Trump, Steve Bannon a demandé au parti d’extrême droite français de porter le label “raciste” “comme insigne d’honneur”.

Comme Robert Mackey indique:

Beaucoup de ces partis, dont le Front national français et le Parti de la liberté néerlandaise, sont de fervents partisans d’Israël.

Ils voient dans l’idéologie nationaliste de l’État juif le miroir de leur propre quête de vivre dans un pays ethniquement pur.

Des États-nations, libres de discriminer ou d’expulser les musulmans.”

En 2016, certains on remarqué la propagande en ligne ou ailleurs d’influenceurs pour un ‘Eurofascisme’.

Portraits de Vladimir Poutine, Marine Le Pen et Donald Trump avant la conférence de presse annuelle de Poutine à Moscou en décembre 2016.
Eurofascisme – Bannonisme

Eric Zemmour prône la “tolérance zéro” sur l’immigration.

Eric Zemmour, le radical anti-immigrés qui pourrait supplanter Marine Le Pen?

Ou, selon Marine Le Pen, Zemmour ferait un bon premier ministre‘.

Il y a une mode dangereuse et populaire en Europe d’être à la fois antisémite et pro-sioniste.

Pourtant, aux États-Unis il a été constaté que les meilleurs amis des sionistes sont des patriotes, suprémacistes blancs et libertariens.

L’administration Trump et ses propagandistes radicaux?

‘Ce n’est pas Trump qui a écrit son discours ennuyeux d’investiture, mais Steve Bannon et Stephen Miller; lesquels ont mis l’accent sur le slogan original de l’AFC:

L’Amérique d’abord.’

[America First] [29]

Zemmour et Marine Le Pen essai le charme du slogan la France d’abord?

Et, le Discours de ‘America First’ (à l’hôtel Mayflower Washington) organisé par CFTNI le 27 avril 2016 est écrit par Richard Burt, un membre du CFR.

Il a été un ancien fonctionnaire du département d’État de Reagan et ambassadeur des États-Unis en Allemagne.

Et, il est le proche allié de Kissinger. [30]

Le président d’honneur du groupe de réflexion pro-russe, le CFTNI (Centre pour l’intérêt national) est Henry Kissinger.

En 1977, Kissinger est nommé au Centre affilié à la CIA de l’Université de Georgetown pour les études stratégiques et internationales (CSIS). [30]

Steve Bannon est un propagandiste politique très à droite, pro-israélienne et pour lecteurs antisémites.

Sous la direction de Bannon, a expliqué Robert Mackey dans Steve Bannon a fait de Breitbart un espace pour les écrivains pro-israéliens et les lecteurs antisémites pour The Intercept:

“En commercialisant de manière agressive les théories du complot à propos d’une élite financière et médiatique ‘mondialiste’ de ‘maîtres de marionnettes’ qui dirigent secrètement le monde, le site est devenu extrêmement populaire auprès des lecteurs antisémites.”

Interrogé sur le racisme de Bannon, Jared Kushner a répondu:
‘Tout ce que je sais sur Steve, c’est mon expérience de travail avec lui.
C’est un sioniste incroyable et il aime Israël. ..’ 18. Israël d’abord

Breitbart News a annoncé qu’elle se développait en France et que la nièce du chef du parti du Front national, Marion Marechal-Le Pen, a été embauchée pour diriger Breitbart News. [2016]

En 2017, le rédacteur en chef de Breitbart admet qu’ils publient de fausses nouvelles.

“Trump a noté dans une déclaration que Miller a joué un ‘rôle central et étendu’ dans la campagne.”

Stephen Miller a travaillé avec le néo-nazi Richard Spencer?

Spencer a qualifié son idéologie de ‘sionisme blanc’.

‘Il a prôné un “nettoyage ethnique pacifique” afin de créer “un ethno-État qui serait un point de rassemblement pour tous les Européens”.’

Trump amène-t-il le ‘sionisme blanc’ à la Maison Blanche?

Pourquoi Stephen Miller est le juif le plus détesté d’Amérique par d’autres juifs?

Miller, en revanche, n’est pas un simple escroc ou un opportuniste complice.

Il choque la communauté juive américaine parce qu’il se présente comme un vrai croyant, un architecte enthousiaste, sans vergogne et une pom-pom girl de la politique d’immigration de ‘tolérance zéro‘; laquelle a fait souffrir les enfants sous les applaudissements des nationalistes blancs.

L’assistant principal de Trump a noué des liens clés avec des groupes antisémites en Hongrie?

Le principal assistant adjoint du président Donald Trump, Sebastian Gorka, ‘a .. des liens étroits avec les cercles hongrois d’extrême droite.

Et, … il a dans le passé choisi de travailler avec des groupes antisémites et des personnalités publiques.’

‘L’implication de Gorka avec l’extrême droite comprend sa co-fondation du parti politique Jobbik avec d’anciens membres éminents … ‘ [31]

‘Lors de son gala annuel en novembre, l’Organisation sioniste d’Amérique (ZOA) a fêté Sebastian Gorka aux côtés de Steve Bannon et Sean Spicer, des anciens élèves de Trump à la Maison Blanche.’ [16]

En mars 2016, JD Gordon a rejoint la campagne Trump en tant que directeur de la sécurité nationale.

Il gérait le Comité consultatif sur la sécurité nationale sous la direction de son président, le sénateur Jeff Sessions.

Il est devenu procureur général après la victoire électorale de Trump.

Gordon a auparavant servi sous les secrétaires Donald Rumsfeld et Robert Gates au Pentagone.

Gordon aurait effectué six voyages à Budapest, où il a publiquement pris position sur l’Ukraine sur la lignée du Kremlin.

En juillet 2016, juste avant la Convention des républicains de 2016 à Cleveland, Gordon a plaidé avec succès auprès des délégués élus pour assouplir un amendement, proposé au programme politique du Comité national républicain, appelant à fournir des ‘armes défensives létales’ au gouvernement ukrainien.

Bien que l’équipe de la campagne de Trump a nié tout contact avec des diplomates russes, JD Gordon a rencontré Sergey Kislyak, l’ambassadeur de Russie aux États-Unis, une semaine après la controverse liée à la modification du programme.

Lors d’une conférence en Hongrie le 2 décembre 2016, Gordon déclare:

‘Nous admirons et respectons beaucoup le Premier ministre Orbán et ce qu’il fait pour rendre la Hongrie encore meilleure.’

M. L’équipe de Trump admire et respecte profondément Viktor Orbán.

Selon Paul Craig Roberts, [ex collègue de Henry Kissinger au CSIS], Kissinger essaie d’utiliser de meilleures relations avec la Russie afin de la séparer de son alliance stratégique avec la Chine.

Roberts précise que:

‘Kissinger … est conscient des élites pro-américaines en Russie.

Et, il travaille à leur créer une “menace chinoise” qu’ils peuvent utiliser dans leurs efforts pour mener la Russie dans les bras de l’Occident.

‘Si cet effort réussit, la souveraineté de la Russie sera érodée exactement comme la souveraineté de tous les autres pays alliés aux États-Unis.

Aussi, Kissinger a présenté l’idée au gendre de Trump, Jared Kushner.

En juillet 2016, le New York Times a décrit Kushner comme le ‘directeur de campagne de facto’ de Trump.

Kushner a agi comme un agent de liaison avec des dizaines de personnalités influentes, dont Kissinger.
Photo – 1987

Kushner et Kissinger ont rencontré Simes lors du déjeuner CFTNI en mars 2016 [..] .

Simes a profité de l’occasion pour présenter Kushner à l’ambassadeur russe Sergueï Kislyak.

Les responsables du renseignement américain ont affirmé que Kislyak était un espion russe de premier plan et un recruteur d’espions, ce que les responsables russes ont nié.

Kushner a omis de divulguer ses contacts dans son formulaire d’habilitation de sécurité avant l’investiture de Trump; lequel l’obligeait à signaler toutes les rencontres avec des représentants des gouvernements étrangers au cours des sept dernières années.

Kushner a également omis de divulguer ses liens commerciaux avec George Soros, Peter Thiel et Goldman Sachs. (Ou qu’il doit 1 milliard de dollars de prêts.)

Ceci peut s’expliquer par le fait que, Soros n’est pas seulement un poids de la propagande russe en tant que leader ‘mondialiste’ et partisan des causes libérales mais il fait également l’objet de nombreuses théories de conspiration de droite discréditées, [..] .

Souvent, ils sont attribuées à la droite pour avoir payé des manifestants anti-Trump comme aux assemblées publiques et à la Marche des femmes depuis son inauguration.

En outre, il est rapporté que Kushner a rencontré le chef de la Vnesheconombank (VEB), Sergey Gorkov; lequel est proche de Poutine.

Il a été formé par les services de renseignement russes; et, il dirige une banque d’État inscrite sur une liste des sanctions américaines.

Dans son autobiographie, Poutine rappelle que dans les années 1990, il a rencontré pour la première fois Kissinger.

Kissinger lui aurait posé une série de questions.

‘J’ai travaillé dans le renseignement’, lui a finalement dit Poutine.

Ce à quoi Kissinger a répondu:

‘Toutes les personnes décentes ont fait leurs débuts dans le renseignement.

Je l’ai fait aussi.’ [30]

Poutine devenu président, lui et Kissinger maintenaient des relations chaleureuses, alors que les États-Unis et la Russie s’éloignaient de plus en plus.

Le 8 décembre 2015, Kissinger a rencontré Poutine.

Peu après, il rencontre Donald Trump le 17 novembre 2016, et une semaine avant que Poutine et Trump se rencontrent, au sommet du Groupe des Vingt en Allemagne.

Ces réunions ont eu lieu malgré le tourbillon de polémiques sur l’ingérence russe dans les élections. [30]

Kissinger a révélé publiquement sa position sur les relations russo-américaines.

Il a estimé que les pays devraient développer un concept de coopération, qui détermine le rôle de chacun des deux pays dans la réalisation du “Nouvel Ordre Mondial”.

Ce qui est ‘l’inverse du jeu Nixon-Chine’ des années 1970.

Un ancien responsable de l’administration Trump déclare au Daily Beast:

La Russie et la Chine se rapprochent et c’est une combinaison mortelle s’ils sont ensemble.

La Chine en elle-même est un danger bien plus grand.

Vraisemblablement, Kissinger poursuit l’inverse de sa propre politique des années 1970; et, il a poussé Trump à travailler avec la Russie pour isoler la Chine.

(Henry Kissinger est l’architecte de la politique américaine de la guerre froide sous Ford et Nixon.)

‘Kissinger est l’une des rares personnes à pouvoir appeler Trump au téléphone quand il le souhaite.’

Lors de leur réunion du 17 novembre 2016, Kissinger et Trump ont discuté de ‘la Chine, la Russie, l’Iran, l’UE et d’autres événements et problèmes dans le monde.

‘En décembre 2016, Kissinger a conseillé à Trump d’accepter ‘la Crimée comme faisant partie de la Russie’.

Dans un discours prononcé à la Fondation Gorchakov à Moscou, Kissinger a utilisé un langage familier à Douguine:

‘Dans l’ordre multipolaire émergent, la Russie devrait être perçue comme un élément essentiel de tout nouvel équilibre mondial, pas principalement comme une menace pour les États Unis.’

Le véritable architecte derrière la collusion russe avec la campagne Trump n’est autre que Kissinger, un régulier du groupe Bilderberg, la personnalité de la RAND, la figure du CFR, le machiavélique et l’ultime initié. [30]

Henry Kissinger a été le professeur de Klaus Schwab.

Selon Schwab, Henry Kissinger faisait partie des 3 ou 4 personnalités qui ont le plus influencé sa pensée au cours de sa vie.

Photo prise à la réunion annuelle du Forum économique mondiale [WEF] en 1980.
Klaus Schwab était l’élève d’Henry Kissinger …
‘Le vrai Klaus Schwab est-il un vieil oncle bienveillant souhaitant faire du bien à l’humanité, ou est-il vraiment le fils d’un collaborateur nazi qui a utilisé le travail d’esclave et aidé les efforts nazis pour obtenir la première bombe atomique?’

Le Forum Économique Mondial est l’institution qui est derrière ‘La Grande Réinitialisation’ [The Great Reset] mondiale. [33]

Le dévoilement le 3 juin 2020 par le Forum économique mondial [WEF] de l’Agenda The Great Reset semble à la surface être un concept nouvellement conçu, créé directement en réponse au Covid-19. [34]

Le 10 décembre 1974, le Conseil de sécurité nationale des États-Unis a promulgué un document très secret intitulé ‘National Security Study Memorandum 200‘ [NSSM-200], également appelé le rapport Kissinger.

Il était sous-titré ‘Implications de la croissance démographique mondiale pour la sécurité des États-Unis et les intérêts à l’étranger’.

Ce document a été déclassifié en 1989.

Il exposait une stratégie détaillée par laquelle les États-Unis encourageraient agressivement le contrôle de la population, dans les pays en développement, afin de réglementer (ou d’avoir un meilleur accès aux) des ressources naturelles de certains pays.

Selon la NSSM-200, les éléments de la mise en œuvre des programmes de contrôle de la population pourraient inclure:

a) la légalisation de l’avortement;

b) des incitations financières pour que les pays augmentent leurs taux d’avortement, de stérilisation et d’utilisation de la contraception;

c) l’endoctrinement des enfants;

d) et, le contrôle obligatoire de la population et la coercition sous d’autres formes; telles que la suspension de l’aide en cas de catastrophe et de l’aide alimentaire à moins que les pays en développement ne mettent en œuvre des programmes de contrôle de la population.

Le NSSM-200 a spécifiquement déclaré que:

‘Les États-Unis devaient dissimuler leurs activités de contrôle de la population et éviter d’éventuelles accusations d’impérialisme en recrutant certaines agences des Nations Unies, telles que l’UNFPA.’

Les cassettes de Nixon nous rappellent à quel point Henry Kissinger est une créature vile.

Discutant avidement avec son célèbre patron raciste et grossier en mars 1973, à la suite d’un appel de Golda Meir à faire pression sur Moscou pour autoriser l’émigration des Juifs soviétiques, Kissinger est entendu sur les bandes disant:

‘L’émigration des Juifs d’Union soviétique n’est pas un objectif de la politique étrangère américaine.

Et s’ils mettent des Juifs dans des chambres à gaz en Union soviétique, ce n’est pas une préoccupation américaine.

Peut-être une préoccupation humanitaire.’

Henry Alfred Kissinger est né le 27 mai 1923 à Fürth, en Bavière, dans une famille juive de la petite bourgeoisie; il émigre aux États- Unis en 1938.

Dans le livre ‘Le procès d’Henry Kissinger’, Christopher Hitchens présente des preuves suffisantes pour un acte d’accusation, il a écrit en 2010:

‘Henry Kissinger devrait avoir la porte fermée au nez par toute personne décente et devrait être humilié, ostracisé et exclu.’

Le Moyen-Orient peut sembler une infraction mineure par rapport aux crimes de Kissinger au Vietnam, au Cambodge, au Laos, au Bangladesh, au Chili, à Chypre et au Timor oriental.

L’homme qui a conseillé à Nixon de déployer “tout ce qui vole sur tout ce qui bouge” au Cambodge a été photographié en mai assis à côté d’un autre président américain, dont la politique est suffisamment dangereuse sans l’avis du vieux desperado. [35]

Kissinger et D. TRump, lors de leur rencontre dans le bureau ovale de la Maison Blanche, à Washington, DC, 10 mai 2017.

Références

[1] Le pont de Budapest : le rôle de la Hongrie dans la collusion entre la campagne Trump et les services secrets russes

[2] Arthur Finkelstein, le consultant juif gay derrière les dirigeants conservateurs [2a] Par Henry Makow

[3] Caché à la vue de tous : les origines choquantes de l’affaire Jeffrey Epstein

[4] MAFIA DE LA LAVANDE, TRUMP, ROY COHN, .. – Aangirfan

[5] La pègre de Roy Cohn et le ‘sale Dick’ Morris

~

[6] Roy Cohn était l’un des personnages les plus détestables de l’histoire américaine, alors pourquoi avait-il autant d’amis influents?

[7] Connexion Trump et la Mafia Pédocriminelle d’Epstein!

[8] L’ancien président de la campagne Trump, Paul Manafort, libéré de prison en raison de problèmes de virus.

[9] 12 agents russes inculpés dans l’enquête Mueller.

[10] Israël d’abord – David Livingstone

[11] Collusion – David Livingstone

~

[12] Le Parti Eurasia de Douguine et sa Magie du Chaos

[13] Bannonisme – Aleksandr Dugin.Osnovy geopolitiki: Geopoliticheskoe budushchee Rossii (Moscou: Arktogeya, 1997), page 367 –

[14] Alt-Reich – David Livingstone.

[15] Les dirigeants de l’extrême droite française posent devant Viktor Orban

[16] Un extrémiste hongrois explore ses racines juives

[17] HONGRIE MYSTERIEUSE; TRUMP, ORBAN … – Aangirfan

[18] En termes de politique concrète, Jobbik et Fidesz sont pratiquement indiscernables.

[19] Netanyahu choisit les mauvais amis en Europe ‘Se ranger du côté de la Hongrie contre Bruxelles sape les efforts d’antisémitisme positifs de l’Europe.’

~

[20] GILETS JAUNES – Émeutes à Paris – FAUX DRAPEAU

[21] LE FASCISME ET LES MALTRAITANCES D’ENFANTS EN AUGMENTATION – Aangirfan

[22] Orbán à la tête du Congrès juif mondial: le gouvernement hongrois gère l’antisémitisme avec une tolérance zéro

[23] LES GENS LES PLUS PUISSANTS DU MONDE – Aangirfan

[24] Un important leader juif a dépensé 1 million de dollars dans un groupe secret pour diffuser des publicités anti-musulmanes

[25] De la Russie avec amour – David Livingstone

~

[26] Hongrie – Réalités démographiques et idées de Viktor Orbán sur l’immigration

[27] Miller, pilier de la «tolérance zéro» envers l’immigration de l’administration Trump

[28] Les protestations s’intensifient après la fausse ordonnance de Trump sur les séparations d’enfants immigrés

[29] Rendre l’Amérique blanche – David Livingstone.

[30] Ordre mondial multipolaire – David Livingstone.

~

[31] L’assistant principal de Trump a noué des liens clés avec des groupes antisémites en Hongrie.

[32] L’alliance choquante entre le sionisme et l’antisémitisme

[33] Forum Économique Mondial: l’institution derrière ‘La Grande Réinitialisation’

[34] Comment sommes nous arrivés aux appels des mondialistes pour ‘La Grande Réinitialisation’?

[35] Les archives syriennes ajoutent de nouveaux détails au dossier désastreux d’Henry Kissinger au Moyen-Orient

~
Autres

Autres lectures ...

13 Comments

  1. Ils ne se cachent plus? Variant OMICRON?
    Ils sont en plein délire?
    https://vm.tiktok.com/ZM8n5N2a2/

  2. C’est un virus qui rapporte beaucoup 🙁
    https://vm.tiktok.com/ZM8n1w7dw/

  3. https://www.facebook.com/100071631290990/posts/133072792423763/
    Elle l’emmene à l’hopital et la-bas ils lui disent qu’ils peuvent rien faire pour son amie vaccinée qui souffre.
    Désespérées tout les deux.

  4. Entretien James Wickstrom and Abe Finkelstein

    https://odysee.com/@didi18:e/Entrevue-James-Wickstrom-et-Abe-Finckelstein-finale:d

    Tout est géré comme du bétail pour eux.

  5. Anar m’enlève les mots des doigts.
    Ça n’a pas de sens ce qu’ils font.
    Ça aide a mieux saisir comment on est arrivé à la situation COVID.

    Au Québec voici une idée sur la plainte posée contre le passeport vaccinale
    https://www.facebook.com/hans.mercier/videos/1101704473567336/
    Merci

  6. Des acteurs payés se sont fait passer pour des médecins et de faux patients afin de promouvoir le vaccin https://odysee.com/@HocineLeDZ:a/Des-acteurs-pay%C3%A9s-pour-manipuler-le-peuple-!:0

  7. Belle bande d’enculés… Aucun d’entre eux ne peut se considérer être humain, ce sont des entités dénués de conscience et d’empathie…

  8. 1/200 du coup c’est mieux que le loto.
    Merci Pfizer.

  9. Hi tibrus
    ‘Vaccin’ Pfizer: tue 200 personnes pour en ‘sauver’ un?

    https://off-guardian.org/2021/11/06/pfizer-vax-kill-200-to-save-one/

    En effet, une belle mascarade.

  10. Heureusement que Pfizer est là pour nous protéger des méchants.
    Je me sens beaucoup plus rassuré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.